Un responsable du MNA n’est plus

Article paru dans La Voix du peuple, n° 10, 2 mai 1955.

 

 

Le 8 avril 1955, à l’âge de 28 ans, le frère Makhlouf Belaïdi, un grand militant du MNA, a trouvé une mort accidentelle à Rosselange où il menait une intense activité au service de la patrie.

Son courage, son esprit de sacrifice et son esprit d’initiative l’ont toujours placé à la pointe du combat anti-impérialiste et lui ont toujours valu l’estime de tous les militants qui l’avaient abordé.

Le MNA perd en Belaïdi un patriote de valeur. Puissent ses hautes qualités militaites servir d’exemple à nous tous qui nous sommes jurés d’abattre le colonialisme.

La dépouille mortelle de Belaïdi a été dirigée sur son village natal, au douar Illilten ; dans la région de Michelet, par les soins de ses compatriotes de Rosselange qui ont assisté par milliers à la prière faite à sa mémoire.

Le MNA présente à sa famille et à la K. de Rosselange ses sincères condoléances.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *