Protestation du M.L.N.A.

Article publié dans Le Libertaire, n°402, 28 octobre 1954.

Texte du télégramme expédié par le Mouvement Libertaire Nord-Africain (Section algérienne), au Président du Conseil :

« LE M.L.N.A PROTESTE VIOLEMMENT CONTRE NOUVEL ACTE ARBITRAIRE ETAT FRANCAIS AU PREJUDICE MESSALI HADJ, RECLAME LIBERATION INCONDITIONNELLE IMMEDIATE ET CELLE DE TOUS DETENUS POLITIQUES NORD-AFRICAINS. »

Par sa protestation et sa demande de mise en liberté inconditionnelle et immédiate de Messali Hadj, sans oublier celle des détenus politiques en A. du N., le Mouvement Libertaire Nord-Africain (Section algérienne) entend manifester sa position de soutien des peuples coloniaux dans leur lutte pour abattre le colonialisme et contre l’impérialisme, mais il souligne le caractère transitoire des objectifs de cette lutte, qui ne doit comporter aucun compromis avec le néo-colonialisme social ou colonialisme éclairé, l’objectif permanent étant la prise de conscience révolutionnaire des masses coloniales contre l’exploitation et la répression actuelles et contre toute exploitation et répression futures. En exprimant cette protestation après celle des autres organisations et comités, le M.L.N.A. reconnaît la nécessité d’une lutte anticolonialiste et anti-impérialiste commune.

Pour le C.N.

Le Secrétaire : F. DOUKHAN


ALGER

Une permanence du M.L.N.A. fonctionne tous les samedis de 18 heures à 20 heures dans le local du « Cercle d’Etudes culturel, social et artistique », 7, avenue de la Marne (Alger).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *