Féminisme, lutte de classes et antiracisme

Mon article intitulé « Féminisme, lutte de classes et antiracisme » a été publié dans La Révolution prolétarienne, n° 804 (mars 2019), p. 31-32.

En voici les premières lignes :

« Dans son édition du 7 novembre 2018, Le Canard enchaîné a couvert, dans un article intitulé « Putes en fête… », le premier « festival des putes » organisé à Paris en reprenant l’argumentaire du Syndicat du travail sexuel (STRASS). Si l’expression « travailleurs du sexe » est utilisée dans certains milieux intellectuels et militants – notamment certains courants féministes –, elle est pourtant loin de faire l’unanimité, à commencer par les abolitionnistes. Ces derniers se retrouvent par exemple au sein du Mouvement du Nid auquel le mensuel Alternative libertaire a donné la parole par l’intermédiaire de la journaliste Claudine Legardinier.

Ces divergences d’analyse qui, comme pour d’autres questions majeures, traversent les mouvements féministe et révolutionnaire, se sont exprimées lors du huitième congrès international des recherches féministes dans la francophonie tenu fin août 2018 à l’université de Paris-Ouest. Ainsi, on retrouvait, parmi la multitude des initiatives proposées, un colloque sur le « féminisme pute » – animé par des représentantes du STRASS – mais aussi la passionnante rencontre intitulée Féminisme lutte des classes et antiraciste, consubstantialité, intersectionnalité, retour aux origines et où en sommes-nous ? ». Ce dernier événement a été organisé par les animatrices de la revue Cahiers du féminisme, publiée de 1977 à 1998 à l’initiative de militantes de la Ligue communiste révolutionnaire (LCR). »


La Révolution prolétarienne est une revue trimestrielle disponible sur abonnement ainsi que dans certaines librairies comme à Paris (Publico et Quilombo) ou Marseille (Transit et L’Odeur du temps).

Une réponse sur “Féminisme, lutte de classes et antiracisme”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *