Catégories
presse

Contre les bandes de « frères musulmans », pour l’organisation de l’auto-défense prolétarienne !

Article paru dans El-Oumami, n° 9, avril-mai 1980, p. 5-7

Iranian Parliamentary Pres. Hashemi Rafsanjanni (C) leaving assembly hall during visit to country (Photo by Sahm Doherty/The LIFE Images Collection via Getty Images/Getty Images)

Les événements qui ont secoué l’Iran l’année dernière, le poids du clergé islamique dans ce pays et l’exagération du rôle des religieux comme Khomeiny et Cie par la presse bourgeoise internationale dans le but évident de reléguer à l’arrière-plan la lutte et les sacrifices des masses laborieuses iraniennes ont permis aux bandes de « frères musulmans » de reprendre du poil de la bête un peu partout dans le monde arabe.

A Boumerdès, Kouba, El Harrach, Ben Aknoun dans la région algéroise plusieurs étudiants ont été agressés que ce soit à l’occasion de la projection d’un film jugé « immoral » ou à l’occasion d’une quelconque activité culturelle. Il est à noter que les jeunes filles sont particulièrement touchées par la recrudescence des agressions perpétrées par les bandes de FM. A Oran, ces sinistres défenseurs de l’Islam ont jeté sur des filles de l’esprit de sel.

Cette vague de répression para-légale ne fait dans la réalité que compléter les mesures prises par l’Etat bourgeois lui-même : présence systématique et accrue des flics dans les rues, contrôles d’identité très fréquents, décision gouvernementale limitant la sortie des jeunes filles du territoire national. Tout cela au moment où le régime de Chadli vient de lever démocratiquement le contrôle que l’Etat faisait sur les Hadiths prêchés dans les mosquées…

A travers la CNE/UNJA, les néo-staliniens du PAGS ont appelé bien évidemment à « mettre en échec la violence et ses partisans ». Aux jeunes qui se font massacrer à coups de hache, de couteau et de chaînes de vélo, ils disent : « il ne faut pas répondre à la provocation ». Bref, ils se partagent le travail avec les flics et les FM : les uns désarment, les autres frappent.

Pour affronter l’offensive des FM, les trotskystes du GCR quant à eux se gardent bien de la mettre en parallèle avec celle de l’Etat bourgeois lui-même et vont jusqu’à proposer : « la mobilisation de tous les étudiants, y compris les staliniens du PAGS » (Et-Taliaa n° 3). Pour redorer leur blason terni aux yeux des éléments de plus en plus nombreux qui s’aperçoivent qu’il est indispensable de mener une lutte sans merci contre le PAGS, les trotskystes avec leur hypocrisie habituelle sont arrivés jusqu’à affirmer : « Ce n’est pas nous trotskystes qu’il faut convaincre du caractère contre-révolutionnaire de la stratégie stalinienne ». (idem)

Alors messieurs, vous faites maintenant le « front uni » avec des contre-révolutionnaires pour combattre d’autres contre-révolutionnaires ? Certes, les « volontaires » sont une chose et les FM une autre. Mais cela ne veut pas dire que le PAGS constitue pour le mouvement ouvrier un moindre mal si on le compare aux mouvements musulmans intégristes. Il s’agit de forces politiques également contre-révolutionnaires même si chacune d’entre elles assume des fonctions différentes dans la lutte des classes. Les ouvriers et les jeunes qui veulent se battre contre le capitalisme n’ont pas à choisir entre ceux qui les fliquent et sabotent leurs luttes aujourd’hui et n’hésiteront pas à les mitrailler demain au nom de l’ « édification nationale », et ceux qui veulent les envoyer en enfer au nom de l’Islam.

Contre cette racaille dont la véritable raison d’être est de s’attaquer au mouvement ouvrier et qui ne cache pas son hostilité viscérale pour le communisme, contre la répression légale de l’Etat bourgeois dans toutes ses manifestations, organisons l’auto-défense prolétarienne la plus large possible. Pour l’emploi de la violence prolétarienne et révolutionnaire !

1 réponse sur « Contre les bandes de « frères musulmans », pour l’organisation de l’auto-défense prolétarienne ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *