Contre la guerre en Afrique du Nord : solidarité de classe

Article paru dans Tribune ouvrière, n° 15, août-septembre 1955, p. 4-6.

 

 

Pendant que nous étions en vacances, les problèmes d’AFRIQUE du NORD ont considérablement évolués dans un sens tragique.

Ce n’est plus seulement l’argent des travailleurs dont la Bourgeoisie a besoin afin d’entretenir une administration et une police pour exploiter les travailleurs nord africains, c’est la vie même des ouvriers et des paysans qu’elle prend pour aller défendre ses privilèges. Continuer la lecture de « Contre la guerre en Afrique du Nord : solidarité de classe »

Mahmoud Bouzouzou : De deux prisons à la liberté

Source : Mahmoud Bouzouzou, « De deux prisons à la liberté », in Gabriel Marcel (dir.), Un changement d’espérance. A la rencontre du réarmement moral, Paris, Plon, 1958, p. 67-78.

Je suis né dans une ville de la côte algérienne, Bougie, qui fut, à une époque de l’histoire, la capitale de tout le Maghreb oriental, c’est-à-dire de toute l’Algérie, et le centre d’un grand rayonnement culturel pour toute l’Afrique du Nord. Ses habitants l’appellent depuis très longtemps « la petite Mecque », à cause du nombre important des saints qui y reposent. Continuer la lecture de « Mahmoud Bouzouzou : De deux prisons à la liberté »

Le tueur, Azzouzi Kaddour accueillit, une arme dans chaque main, ceux qui venaient l’arrêter

Article paru dans La Dépêche quotidienne d’Algérie, le 25 août 1955.

Responsable d’autres attentats

Le tueur, Azzouzi Kaddour

après avoir lancé une grenade

accueillit, une arme dans chaque main

ceux qui venaient l’arrêter

Trois complices appréhendés

dont un revêtu d’un

uniforme américain neuf

Un important dépôt d’armes saisi Continuer la lecture de « Le tueur, Azzouzi Kaddour accueillit, une arme dans chaque main, ceux qui venaient l’arrêter »

Albert Camus : trois documents (1955-1958)

J’ai choisi de partager trois documents rédigés par Albert Camus entre 1955 et 1958. Connus des spécialistes, ils demeurent rarement cités par ceux qui, de part et d’autre de la Méditerranée, instruisent des procès à charge ou à décharge, sans chercher à restituer l’ambiguïté, la complexité ou la tension inhérentes à chaque trajectoire individuelle. Continuer la lecture de « Albert Camus : trois documents (1955-1958) »