Abdelkader

Article paru dans l’Encyclopédie des nuisances, n° 6, février 1986, p. 124-127.

 

 

Comme pour venger l’affront qu’il lui infligea durant quinze années, en combattant ses troupes avec peu de moyens et dans des conditions nettement défavorables, la France n’a retenu d’Abdelkader que le souvenir de sa reddition ; de même qu’elle a prétendu en avoir fait un « ami fidèle ». Si l’oubli de ce personnage peut s’expliquer en partie par le temps, la France officielle nous rappelle aujourd’hui qu’elle a toujours eu la mémoire courte, l’amitié mesquine et la fidélité trompeuse à l’égard de ceux qui l’ont servie loyalement. Et, par exemple, ne se souvient de l’existence des harkis, autres amis fidèles, que le temps d’une campagne électorale.

Continuer la lecture de « Abdelkader »

Le nouveau programme de la licence en histoire : déséquilibres et incohérences

Le présent rapport a été rédigé par un collectif d’enseignants du département d’histoire de l’université d’Alger qui protestent contre le nouveau programme imposé par le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MESRS). Rédigé originellement en langue arabe, et repris par le quotidien Echorouk, ce document qui nous a été transmis et que nous reproduisons in extenso était accompagné de la note suivante : Continuer la lecture de « Le nouveau programme de la licence en histoire : déséquilibres et incohérences »

Les frontières du messalisme de guerre : identité politique et charisme à l’épreuve de la situation révolutionnaire

J’ai participé aux journées d’études « Charles-Robert Ageron, historien de l’Algérie contemporaine : héritages et perspectives », au centre d’études diocésain d’Alger, du 14 au 16 décembre 2012.

Continuer la lecture de « Les frontières du messalisme de guerre : identité politique et charisme à l’épreuve de la situation révolutionnaire »