Un algérien raconte sa vie (II)

Extraits d’un article paru dans Socialisme ou Barbarie, n°29, Volume V (11e année), Décembre 1959-Février 1960, p. 54-55.

14 juillet 1953

Ma femme était à l’hôpital. Elle venait d’accoucher d’un deuxième enfant. Alors je sors de l’hôpital et je savais qu’il y avait le défilé. Je me dis, je vais défiler, c’est pas loin. Mais manque de pot, je tourne d’un côté et je tombe sur trois cars de flicaille qui étaient là. Ils me regardent d’un sale œil. Moi je m’en foutais, je les emmerdais. Il y avait l’autre gosse à la maison qui m’attendait, mais je me suis dit : il va bien m’attendre un petit peu, je vais voir comment c’est le défilé. Parce qu’il y avait Marcel Cachin. J’aimais bien voir ce vieux-là. Et puis d’un seul coup, poum! vlan! j’entends que ça commence la bagarre là-dedans. Continuer la lecture de « Un algérien raconte sa vie (II) »

Georges Fontenis : L’autre communisme

Source : Georges Fontenis, L’autre communisme. Histoire subversive du mouvement libertaire,  Mauléon, Acratie, 1990, p. 208-210.

(…) dans le numéro 464 du 2 février, une lettre ouverte de Daniel Guérin adressée « aux membres du comité d’action contre la poursuite de la guerre en Afrique du Nord » est un gros pavé dans la mare : au meeting du 27 janvier, salle Wagram, est apparue la partialité de certaines organisations Continuer la lecture de « Georges Fontenis : L’autre communisme »

Après le meeting de Wagram

Article paru dans La Voix du Peuple, n°20, 1er mars 1956

Dans son « Bulletin d’activité » (n°3 du 18 février), le « Comité des Intellectuels » rend compte de la réunion qu’il a organisée le 27 janvier à la Salle Wagram.

Il est pour le moins regrettable que le Comité ait cru devoir insérer dans son bulletin une « mise au point » concernant l’intervention de Moulay Merbah à cette même réunion. Continuer la lecture de « Après le meeting de Wagram »

Déclaration du M.T.L.D.

MOUVEMENT POUR LE TRIOMPHE DES LIBERTES DEMOCRATIQUES

EN ALGERIE

SERVICE D’INFORMATION

2, place de Chartres – Alger

Téléphone : 227.04


COMMUNIQUE DE PRESSE

Déclaration du M.T.L.D.

Dans une déclaration publiée le 15 juillet, le M.T.L.D. a fait connaître sa position quant aux événements qui se sont déroulés la veille à Paris, au cours desquels plusieurs patriotes algériens ont été assassinés par la police française. Continuer la lecture de « Déclaration du M.T.L.D. »

Ceux qui s’en vont : Messali Hadj

Article de Daniel Martinet paru dans La Révolution prolétarienne, n°605, juin-juillet 1974.

Messali Hadj, l’apôtre de l’indépendance du Maghreb, n’est plus. Il nous a quittés, après une longue et pénible maladie, le lundi 3 juin 1974 et il a été inhumé en terre algérienne.

Il a été, à mes yeux de jeune étudiant, dans les années 30 où j’ai le souvenir de l’avoir entendu à un meeting de l’Etoile Nord-Africaine, le prototype du militant nationaliste et prolétarien, l’équivalent pour l’Algérie de ce que fut Hô-Chi-Minh en Indochine. Continuer la lecture de « Ceux qui s’en vont : Messali Hadj »

Foule immense aux obsèques de Tlemcen. Le témoignage de Me Y. Dechézelles

Article paru dans Informations ouvrières, n° 661, 12-19 juin 1974.

Voici le récit que Me Yves Dechézelles a fait à « Informations Ouvrières » de l’enterrement de Messali Hadj, le 7 juin, à Tlemcen, où il a pris la parole devant une foule immense.

Nous sommes partis jeudi matin 6 juin par avion pour Oran via Marseille. Le corps de Messali Hadj était parti par convoi automobile la veille au soir et devait être pris dans le même avion que nous au départ de Marseille, à 17 heures. Continuer la lecture de « Foule immense aux obsèques de Tlemcen. Le témoignage de Me Y. Dechézelles »

La rivalité s’accentue entre les dirigeants du F.L.N. et du M.N.A.

Article de Philippe Herreman paru dans le quotidien Le Monde, le 8 septembre 1956.

Depuis un an les dirigeants du Front de libération nationale (F.L.N.) et ceux du Mouvement national algérien (M.N.A.), ancienne fraction du M.T.L.D. (Mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques) restée fidèle à Messali Hadj n’ont cessé de rivaliser auprès des masses algériennes et de s’accuser mutuellement de trahison. Le F.L.N. souhaitait élargir son audience, le M.N.A. entendait conserver la sienne. Un tract diffusé par le Mouvement national algérien montre que cette concurrence n’a rien perdu de sa violence. Continuer la lecture de « La rivalité s’accentue entre les dirigeants du F.L.N. et du M.N.A. »

Mahmoud Bouzouzou : De deux prisons à la liberté

Source : Mahmoud Bouzouzou, « De deux prisons à la liberté », in Gabriel Marcel (dir.), Un changement d’espérance. A la rencontre du réarmement moral, Paris, Plon, 1958, p. 67-78.

Je suis né dans une ville de la côte algérienne, Bougie, qui fut, à une époque de l’histoire, la capitale de tout le Maghreb oriental, c’est-à-dire de toute l’Algérie, et le centre d’un grand rayonnement culturel pour toute l’Afrique du Nord. Ses habitants l’appellent depuis très longtemps « la petite Mecque », à cause du nombre important des saints qui y reposent. Continuer la lecture de « Mahmoud Bouzouzou : De deux prisons à la liberté »