De la précarité en milieu universitaire

Mon dernier article intitulé « De la précarité en milieu universitaire » vient de paraître dans La Révolution prolétarienne, n° 802 ( septembre 2018), p. 5-7.

 

 

En voici les premières lignes :

 

« Le trimestriel Frustration – partenaire du « nouveau média télévisuel engagé » Le Média, proche de la France insoumise – a évoqué la question de la précarité des enseignants de l’université. S’adressant aux étudiants, le magazine annonce : « Une grande partie de vos enseignants sont des doctorants qui galèrent sur leur thèse et enchaînent des CDD d’un an ou des vacations (souvent payées une fois tous les six mois) ». Continuer la lecture de « De la précarité en milieu universitaire »

Du sport marchandise

Article paru dans Union ouvrière, n° 9, 15 septembre 1975, p. 5.

 

S’il faut aujourd’hui une grande capacité d’abstraction au prolétaire moderne pour imaginer une société où les activités de JEU des hommes, loin de se définir comme « LOISIRS », c’est-à-dire comme simple intervalle entre deux périodes de TRAVAIL, puissent ne faire qu’un avec leur vie la plus quotidienne (dans ce qu’elle a de plus pratique y compris), on n’en peut rechercher la cause ailleurs que dans l’histoire de cette longue dépossession de lui-même qu’a été l’histoire de la DIVISION DE LA SOCIETE EN CLASSES et du développement de la DIVISION DU TRAVAIL.

Continuer la lecture de « Du sport marchandise »

L’oppression des femmes dans le « socialisme arabo-islamique »

Article paru dans El-Oumami, n°15, avril-mai 1981, p. 8-9.

 

 

Les discriminations qui touchent toutes les femmes en Algérie se retrouvent dans tous les domaines de la vie politique, économique et sociale. Moins de 100.000 femmes ont la chance de travailler. Sur une population active féminine de plus de 3 millions, cela équivaut à 3%. D’autres sources donnent un chiffre inférieur encore. Dans tous les cas, la marginalisation de la femme algérienne atteint un des taux les plus forts dans le monde. Continuer la lecture de « L’oppression des femmes dans le « socialisme arabo-islamique » »