Tensions mémorielles autour de la question messaliste

Le dernier numéro de la revue Matériaux pour l’histoire de notre temps (n°117-118, 2015/2) propose un très beau dossier intitulé « mémoires et constructions nationales en Afrique ».

 

 

On y trouve notamment mon article intitulé « Occultation étatique et réappropriations privées : tensions mémorielles autour de la question messaliste en Algérie (1964-1994)« .

Résumé :

Cet article propose d’interroger les contextes favorisant la réémergence dans l’espace public algérien de la question messaliste longtemps condamnée au silence ou confinée à l’exil. On y voit comment, de 1964 à 1994, des coalitions partisanes d’opposition ou encore le travail de journalistes dans le contexte d’effervescence démocratique ont permis, malgré les tentatives de recadrage, de frayer la voie à l’évolution du discours officiel sur l’histoire du mouvement indépendantiste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *