Catégories
presse

Ricardo Enquin : Le maître de la littérature “de gauchos” Enrique Amorim est l’hôte de Paris, et sera celui de Wroclaw

Article de Ricardo Enquin paru dans Les Lettres françaises, n° 221, 19 août 1948, p. 3

C’EST toujours une tâche délicate que de présenter un écrivain, un intellectuel. Délicate, car le chroniqueur pénètre dans un domaine intime qu’il va rendre public et qu’il doit, au cours de cette équation, trouver des formules capables de l’alléger et la rendre sympathique. Surtout lorsqu’il ne s’agit pas de faire une simple biographie. La tâche s’avère encore plus difficile lorsqu’il s’agit, comme c’est le cas aujourd’hui, de faire connaître un représentant authentique d’une littérature malheureusement très éloignée — non seulement du fait de la distance — et mal connue du public français.