Organisons notre auto-défense contre les Frères musulmans !

Article paru dans Travailleurs immigrés en lutte, n° 50, novembre 1981, p. 13.

Depuis quelques mois, nous entendons de plus en plus parler des Frères musulmans et des baâthistes.

– Le 19 mai, ils ont monté une provocation contre le meeting organisé par les différents comités de l’université d’Alger. A l’attaque des baâthistes et des Frères musulmans, a suivi celle de la police qui a arrêté des militants du Collectif culturel d’Alger.

– lls brisent des grèves, molestent des travailleurs, répriment le mouvement étudiant et lycéen.

– Ils mettent en place des tribunaux et condamnent tous ceux qui s’opposent à l’obscurantisme, aux bastonnades, aux défigurations au vitriol, etc.

– Ils organisent et entraînent des commandos qui arborent le drapeau de l’islam et de l’arabisme, et qui tentent de briser toute velléité combative chez les masses travailleuses. Ils tentent d’utiliser les sentiments religieux de celles-ci pour freiner leurs luttes et les inciter à la passivité.

Le régime se contente d’affirmer n’avoir rien à voir avec les Frères musulmans. Ils bénéficient en fait d’une impunité quasi-totale qui les encourage à continuer à provoquer, à réprimer et à régenter la vie politique et sociale en Algérie. En réalité, la violence des baâthistes et des FM n’est qu’un aspect de la violence qu’exerce l’Etat contre les travailleurs. Et la lutte contre les Frères musulmans s’inscrit de fait dans la perspective de la lutte que nous devons mener contre l’Etat bourgeois.

Nous ne devons pas rester passifs face aux exactions des réactionnaires. Organisons partout notre auto-défense. Les travailleurs ne peuvent compter que sur eux-mêmes pour s’opposer à ceux qui les répriment. A la violence réactionnaire une seule réponse : la violence révolutionnaire.

Quant à ceux (PAGS, FFS) qui se contentent de dénoncer verbalement « les provocations des Frères musulmans et des baâthistes », qui cachent la complicité de la police avec ceux-ci, et qui ne voient d’autres manières de s’opposer aux réactionnaires que de s’en remettre justement à cette même police, il est clair qu’ils ne font que nous désarmer et nous tromper !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *