Catégories
presse

Religion et marxisme sont inconciliables

Article paru dans Le Prolétaire, n° 126, du 1er mai au 14 mai 1972, p. 2

The election posters of Italian Communist Party (PCI), Italian Socialist Party of Proletarian Unity (PSIUP) and Italian Liberal Party (PLI) stuck up on the walls because of the imminent Italian political elections. Milan, 1972 (Photo by Giuseppe Pino/Mondadori via Getty Images)

Le marxisme, c’est bien connu, n’est pas l’élaboration d’a priori philosophiques, de concepts purs, ni de constructions rationnelles ; il tire de faits réels, expérimentaux, de rapports matériels, économiques et sociaux entre les classes et entre les hommes, des confirmations et des déductions corroborant sa doctrine du cours historique de l’espèce humaine, depuis l’organisation ancestrale du communisme “primitif” – à travers les diverses formes et modes de production successifs dans lesquels ces rapports ont eu des valeurs différentes – jusqu’à cette vision sûre et lumineuse du communisme scientifique qui supplantera à l’infâme société actuelle.