Halte aux attentats racistes !

Article paru dans Travailleurs immigrés en lutte, n° 45, novembre 1980, p. 8-9.

Un inspecteur se tient sur les lieux de l’attentat perpetré le 3 octobre 1980 contre la synagogue de la rue Copernic à Paris, qui a fait quatre victimes et blessé 20 personnes. An inspector walks amid car wreckage after a bomb exploded 03 October 1980 at the synagogue rue Copernic in Paris, killing 4 people. / AFP PHOTO / GEORGES GOBET (Photo credit should read GEORGES GOBET/AFP/Getty Images)

On observe ces derniers temps une recrudescence des attentats racistes. Un jeune algérien a été poignardé à Bondy, des attentats ont été perpétrés contre le siège du MRAP (Mouvement contre le Racisme et l’Antisémitisme, pour la paix), contre une librairie « parallèle » à Marseille, et dernièrement rue Copernic, etc. Evidemment, ce ne sont pas là les premières manifestations de racisme en France. Ce qui est nouveau, c’est la revendication politique et publique par des groupes d’extrême droite, – comme l’ex-FANE -, des attentats qui sont commis. Seins doute à cause de la crise et du chômage jugent-ils la situation favorable pour proclamer ouvertement leur racisme, leur référence au nazisme, tout en l’accompagnant d’exactions.

Une « remontée du fascisme » en France ?

Apparemment, la FANE et les groupes d’extrême-droite de même acabit veulent imiter la « stratégie de la tension » de leurs homologues en Italie. Et il y a tout lieu de croire que la publicité dont ils ont bénéficié ces derniers mois les encouragera, à continuer leur politique actuelle. On ne peut cependant pas dire que nous sommes en train d’assister à une montée du fascisme en France. Nulle part la FANE et les quelques groupes semblables n’ont réussi à mobiliser une partie de la population, – même très réduite. De plus, malgré la sympathie que peuvent lui manifester certains capitalistes aucune fraction de la bourgeoisie n’est prête pour l’instant à renoncer à l’efficace capacité de mystification de la forme  » démocratique » de sa domination. Si jamais la bourgeoisie avait besoin d’un régime autoritaire, il est fort probable qu’elle ne fera pas appel à des groupes dont l’idéologie officielle est assimilée aux pogroms, aux camps de concentration et aux fours crématoires, et par conséquent haïe par la population.

On ne peut cependant absolument exclure une telle éventualité avec l’approfondissement de la crise. L’hypothèse la plus probable reste quand même une évolution  » en douceur » des régimes de démocratie bourgeoise par un renforcement des forces de la répression et la restriction des libertés, c’est-à-dire en continuant à utiliser le « paravent » démocratique.

Ceci dit, la violence raciste de ces bandes d’extrême-droite n’a rien à envier, loin de là, à celle, légale, des appareils répressifs de l’Etat bourgeois.

L’appareil répressif de l’Etat, plus dangereux que les groupuscules fascistes

Les travailleurs en France ne doivent en effet pas perdre de vue que l’appareil de répression de la bourgeoisie, les flics, les CRS, la gendarmerie, l’armée, a commis et commet plus d’agressions, d’actes de terreur et de violence que n’en commettent les groupes d’ extrême-droite , sans pour autant que les dirigeants de l’Etat se réclament du fascisme.

Le jeune algérien Lahrouari Ben Mohammed tué dernièrement par un flic marseillais  » à la gâchette facile », lors d’un contrôle  » de routine » et alors qu’il était en règle, en est un des exemples des plus récents.

Par ailleurs, pour ses basses œuvres, l’Etat bourgeois se sert davantage, en dehors de son corps répressif officiel, des différents réseaux de barbouzes comme le SAC, qui sont autrement plus dangereux que les groupuscules d’extrême-droite. Tout cela n’empêche pas, bien sûr, les nostalgiques du Führer de sévir encore.

Il reste que ces attentats racistes commis par ces bandes fascisantes sont cautionnés par la politique de l’Etat bourgeois : les lois Barre-Bonnet-Stoléru anti-immigrés, l’impunité qu’ils encourent auprès de la police et de la justice bourgeoises, tout cela, leur laisse les mains libres, avec l’aval du gouvernement. Ainsi, même s’ils ne représentent qu’eux-mêmes, leurs agressions contre les travailleurs sont intolérables – et il va sans dire que les travailleurs ne doivent pas compter sur la police et l’Etat pour les réprimer !

Il ne faut pas se faire d’illusions non plus sur l’idéologie de l’ « anti-fascisme » qu’on a vu être développée ces derniers temps par divers partis de la bourgeoisie. Ainsi du PCF qui en tire comme conséquence la nécessité de renforcer les moyens de la police, pour lutter contre l’extrême-droite. L’ « anti-fascisme » cherche à faire l’unanimité inter-classiste, de l’ouvrier au bourgeois, contre les groupuscules fascistes. Il conduit à subordonner la classe ouvrière à son adversaire de classe, et à présenter les institutions bourgeoises comme le seul recours.

Il tend à masquer la véritable fonction de l’Etat bourgeois et de son corps répressif légal, en ne rendant responsables des attentats racistes que les groupes d’extrême-droite. Or nous, travailleurs, immigrés, connaissons suffisamment la part de l’Etat et de sa police dans les agressions racistes que nous subissons quotidiennement, dans la rue ou dans les commissariats !

Cela ne veut pas dire, bien sûr, que nous devons rester passifs devant les attentats racistes, perpétrés par les bandes fascistes. Au contraire, nous ne devons compter que sur nous-mêmes, et sur toute la classe ouvrière en France, dans son indépendance de classe, pour nous armer, et organiser notre défense contre les racistes, qu’ils appartiennent à des bandes légales ou illégales !

2 réponses sur “Halte aux attentats racistes !”

  1. Article à faire lire à tous ceux qui sont dans un état de sidération. Par exemple les gilets jaunes qui ne comprennent pas ce qui leur arrive….
    Journal très intéressant j’ai lu l’article sur les frères musulmans.
    Merci de nous le faire découvrir.

    1. C’est tout naturel. J’essaie de partager mes lectures ou découvertes en faisant quelques rappels historiques. C’est un des objectifs de ce site.

Répondre à Zohra Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *