Catégories
livres publications

“Émeutes en Kabylie et dans le reste de l’Algérie au printemps 2001”

Le blog Des nouvelles du front a publié hier des documents collectés par mes soins ayant trait au Printemps berbère de 1980 et au Printemps noir de 2001. C’est une manière de faire écho au double anniversaire de ces événements mais aussi d’annoncer la parution de mon prochain livre intitulé Dissidences algériennes. Une anthologie, de l’indépendance au hirak.

The situation grows tense In Kabylia, Algeria On May 30, 2001 – Akbou, 50 km from Bejaïa, capital of Petite Kabylie after clashes with police forces. The villagers on one of the barricades set up in the town. (Photo by Georges MERILLON/Gamma-Rapho via Getty Images)

Voici le message d’introduction de DNDF :

A l’occasion de la sortie prochaine aux éditions de l’Asymétrie du livre « Dissidences algériennes », avec l’aimable autorisation de l’auteur, quatre documents spécialement transcrits et regroupés pour l’occasion et qui ne figurent pas dans le recueil.

Le sixième chapitre du livre, intitulé de “Tafsut imazighen au Printemps noir”, propose dix autres textes émanant de groupes communistes ou socialistes d’Algérie sur la question culturelle en général et sur la question amazighe (berbère) en particulier, de la fin des années 1970 au début des années 2000.

Les documents (qui proviennent des journaux La Voix des travailleurs algériens, Et-Thaoura, de la revue Inprecor et d’archives privées) sont librement consultables via ce lien.


Voici enfin la présentation du livre (disponible le 25 juin) telle qu’elle apparaît sur le site des éditions de l’Asymétrie :

Le surgissement populaire de 2019 en Algérie a braqué les projecteurs, du moins pour un temps, sur une société en pleine effervescence, avide de justice et de liberté. Pourtant, le hirak ne constitue qu’une séquence, certes inédite à plus d’un titre, de l’histoire des luttes sociales et politiques qui ont jalonné la trajectoire de ce pays depuis sa sortie de la nuit coloniale. En effet, cette anthologie de textes souvent méconnus se propose de mettre en lumière grèves, émeutes, révoltes et débats tels qu’ils furent rapportés et animés par des individus ou groupes se réclamant du socialisme et opposés au régime militaro-policier. Qu’il s’agisse de l’autonomie de la classe ouvrière, de la reconnaissance de la culture berbère, de la séparation de l’Etat de la religion, de l’égalité entre les hommes et les femmes ou du bilan du combat anticolonialiste, les analyses et prises de position émanant de ces dissidences algériennes conservent une audace rarement égalée à ce jour.

N’hésitez pas à faire circuler l’information et à en parler à vos libraires préférés !

2 réponses sur « “Émeutes en Kabylie et dans le reste de l’Algérie au printemps 2001” »

J’étais sûre que cette effervescence, au long cours, et qui marque l’Histoire, allait te mener vers la naissance d’un nouveau livre. Bravo !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *