Catégories
presse

La nouvelle vague de répression en Algérie : Communiqué du comité national du M.L.N.A.

Communiqué publié dans Le Libertaire, n° 411, 30 décembre 1954

French Close In On Algerian Rebels. Since the ‘little war’ broke out a month ago in French Algeria, French troops have been closing in on the rebels, whose uprising was incited by the Nationalist Fellaghas of Tunisia. The terrorists operate from the mountainous southeastern region of Algeria which adjoins Tunisia. Rebels, who held out in the ravines of R’dam, were driven out by light mountain artillery. Families are shown moving down from the isolated mountain regions under protection of troops and tanks, to receive official care.

UNE nouvelle vague d’arrestations frappant le M.T.L.D. a déferlé sur la France et l’Algérie. Il s’agit dans cette dernière d’anciens délégués à l’assemblée algérienne et d’élus municipaux.

Ceci est dans l’ordre naturel de la répression impérialiste et colonialiste : en frappant le M.T.L.D., on manifeste brutalement la volonté de s’opposer au peuple algérien dont il concrétise le mieux les aspirations vers l’indépendance et une assemblée souveraine élue.

Les militants de cette organisation n’étalent pas plus responsables des actes de “terrorisme” de la nuit de la Toussaint signés par « l’armée de libération » proclamant son indépendance de tous les partis nationalistes, qu’ils ne sont responsables de reconstitution d’association dissoute.

L’impérialisme a des raisons que la légalité bourgeoise démocratique ne connait pas.

Parmi les « délinquants » se trouve l’un de ceux qui avaient été arrêtés puis relâchés, « ce qui était une faute, avait souligné Laquière, président de l’assemblée algérienne, si LA CULPABILITE ETAIT RECONNUE. »

Ainsi, les ultras dont Laquière fait partie ont l’oreille des néo-colonialistes au gouvernement, sur-tout que les 15 voix des députés des départements algériens auront assuré le vote de confiance sur les accords de Londres.

« On vous accorde une aggravation de la répression et vous nous dépannez sur les accords de Londres… » Donnant, donnant et une bonne saignée dans le genre du Constantinois, après avoir poussé le peuple algérien à bout permettra aux comptes en banque des gros colons de continuer à s’arrondir grâce à la misère du sous-prolétariat arabe, et permettra à la France de continuer à figurer parmi les grands impérialismes.

La répression englobe les communistes qui ne représentent en rien les aspirations populaires et qui ne sont pour rien dans les derniers événements. A les entendre, tout le mal provient de la non-application par l’assemblée algérienne, émanation des gros colons, du statut de l’Algérie qui recommandait des élections libres avec une représentation française et musulmane égale.

Ils ne peuvent mieux montrer leur désir de collaboration, avec Mitterrand et son néo-colonialisme.

La répression contre les communistes est un argument convaincant auprès des impérialistes américains, surtout quand il s’agit de maintenir l’Ordre dans une position stratégique de premier plan comme l’Afrique du Nord.

A la lutte entre ultra-colonialistes et néo-colonialistes impérialistes, ou à leur complicité et aux négociations entre impérialismes, le peuple algérien allié aux peuples tunisien et marocain, doit opposer un seul objectif : l’indépendance totale, ce qui pour les travailleurs ouvre la voie de la Révolution sociale contre toute exploitation et répression de la part d’une nouvelle bourgeoisie.

Mais en attendant toutes les volontés doivent se tendre en Algérie vers la constitution d’un comité de lutte contre la répression colonialiste en liaison avec celui qui s’est déjà constitué en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *