Catégories
presse

Assez de provocations, de sang et de crimes !

Tract de la Fédération de France du Mouvement National Algérien, 2 juin 1962

MOUVEMENT NATIONAL
ALGERIEN

FEDERATION DE FRANCE


ASSEZ DE PROVOCATIONS, DE SANG ET DE CRIMES !

Depuis le cessez-le-feu, le F.L.N. n’a pas, pour autant, cessé ses provocations, ses méfaits et ses crimes.

Hier, ce furent le pistolet, la mitraillette et la grenade. Aujourd’hui, ce sont les impositions, les enlèvements, la torture et l’étranglement.

Par ailleurs, on arrête les militants on saisit leurs cartes d’identité et on s’empare de leur argent. Ceux arrêtés sont soumis au lavage de cerveau, à la menace et au reniement. On leur demande de payer au F.L.N. les cotisations de sept ans. Quand les militants M.N.A. résistent, ils sont froidement étranglés.

D’autre part, le F.L.N. s’attaque en force aux cafés et aux quartiers M.N.A. Ses hommes viennent armés de gourdins, de haches, de poings américains, de couteaux et même de mitraillettes. En outre, ils font des descentes de nuit, enlèvent des militants M.N.A. et les conduisent dans les caves où ils sont jugés par des « tribunaux expéditifs ».

Ces agissements sont perpétrés à travers toute la France. Le F.L.N. s’acharne particulièrement contre les centres M.N.A. de Valenciennes, Blanc-Misseron, Quiévrechain, Longwy, Metz, Lyon, Clermont-Ferrand, etc… Souvent, ces attaques et enlèvements se déroulent sous l’œil indifférent de la police.

Des faits semblables se produisent aussi en Algérie.

Serait-on en présence d’un ordre général pour éliminer le M.N.A. de la scène politique ? Ou bien serait-ce là l’application des accords d’Evian et la préfiguration de l’autodétermination ?

La Fédération de France du M.N.A. flétrit de telles provocations qui ne peuvent que nuire aux Algériens eux-mêmes et à l’avenir du pays.

Aussi, tout en dénonçant ces actes de dictature et en en appelant au peuple algérien et au peuple français pour les condamner, le M.N.A. se refuse à se laisser exterminer et entend défendre, avec la dernière énergie, son existence, la démocratie et la liberté.

Le M.N.A. rappelle qu’il a fait, à différentes reprises, appel au F.L.N. pour mettre fin à luttes fratricides. Il renouvelle cet appel en déclarant que l’union et la réconciliation de tous les Algériens sont la meilleure façon de servir notre pays.

LA FEDERATION DE FRANCE DU M.N.A.

Le 2 juin 1962

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :