Premier bilan : 7 morts dont 6 ouvriers Nord-Africains

Déclaration de la Fédération anarchiste parue dans Le Libertaire, n° 368, 16 juillet 1953.

 

 

Les assassinats continuent !

Sur ordre du Gouvernement les flics du « socialiste » franc-maçon Baylot tire sur la classe ouvrière

PREMIER BILAN

7 morts dont 6 ouvriers Nord-Africains

Plus de 100 blessés

 

Paris ouvrier commémorait le 164e anniversaire de la prise de la Bastille.

Paris ouvrier n’oubliait pas la première grande Révolution, la fin des privilèges de la noblesse et du clergé.

Paris ouvrier fêtait ce jour mémorable dans la dignité.

Un cortège pacifique, organisé par la C.G.T., le P.C. et diverses organisations, avait été autorisé de la Bastille à la Nation.

Mais encore une fois le pavé de Paris, le pavé du vieux faubourg est rouge.

LE SANG OUVRIER A COULE.

7 ouvriers, dont 6 Nord-Africains sont morts, fauchés par les balles meurtrières de la police.

Paris, en ce lendemain du crime, est consterné. Toute la classe ouvrière est accablée. Toute l’Afrique du Nord est sous l’emprise de la douleur qui la frappe. 7 ouvriers ont été lâchement assassinés, 7 ouvriers sont morts victimes de la provocation.

Alors que la radio gouvernementale annonçait, vers 16 h., que la manifestation se déroulait pacifiquement, il ne fait aucun doute que la provocation gouvernementale était préméditée.

C’est seulement à la fin de la manifestation, à la dislocation, que les flics de Baylot se ruèrent sur les Nord-Africains.

Il fallait donc, encore une fois, que le sang des travailleurs coule. Il fallait que les flics commettent leur crime.

La bourgeoisie française vaincue par la résistance du peuple en Afrique du Nord se venge sur les travailleurs nord-africains venus travailler en France. Elle comptait ici sur l’indifférence dans laquelle jusqu’à présent se laissait aller la population.

Maintenant, ce temps est révolu. La fraternité qui unit les travailleurs nord-africains aux travailleurs français ne permettra plus les sévices de la police.

Nos camarades, nos frères nord-africains assassinés par la police seront vengés.

 

LE COMITE NATIONAL DE LA FEDERATION ANARCHISTE.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *