Catégories
tracts

Encore une fois !

Tract de la Fédération d’Alger du MNA, 19 décembre 1960

Muslim supporters of the National Liberation Front (FLN) demonstrate in the Casbah, Algiers, in front of a cordon of French troops. (Photo by Keystone/Getty Images)

Une fois de plus, le peuple Algérien tout entier vient d’affirmer dans les rues d’Alger son désir à la liberté et de prouver au monde par son action courageuse, que rien ne le fera reculer pour faire triompher sa part à la justice et à la dignité humaine.

Depuis que l’Algérie a connu les malheurs et les souffrances les plus tragiques, la voix de notre peuple n’a jamais pu être étouffée. Sa volonté a toujours été là et y demeure encore jusqu’à pleine réalisation de ses aspirations nationales.

Il est vrai que dans cette manifestation de masse, on a vu des emblèmes, mais on a vu aussi l’emblème national hissé sur les hauteurs de la Casbah. Nous disons à ceux qui ne peuvent ou ne pourront l’admettre que se n’est ni l’emblème d’un parti, ni celui d’une quelconque fraction ethnique, mais celui d’une Algérie libre.

La spontanéité de la fougueuse manifestation de notre peuple a été provoqué par les exactions et les prétentions des farouches et sanguinaires colonialistes. Elle a été une riposte retentissante, si forte que nul au monde ne peut douter du caractère fondamental qui a empêché un règlement rapide, pacifique et juste du problème Algérien.

Le chef de l’état français l’a bien compris, le monde libre soucieux du drame qui se joue dans notre terre, l’a bien compris aussi et a approuvé les principes de la déclarations du 4 Novembre 1960. Notre peuple s’est exprimé sur ces principes en scandant “Algérie Algérienne – Algérie Musulmane”. Par “Algérie Musulmane” notre peuple a incontestablement exclu toute hypothèse d’une Algérie communiste ou satellite.

Le M.N.A., toujours vigilant, prenant ses responsabilité devant Dieu et le peuple, demeure éternellement vivant et à l’avant-garde pour défendre les intérêt légitimes de notre peuple.

Notre chef national Messali Hadj de l’autre bord de la Méditerranée ne cesse de faire appel à l’ensemble du peuple Algérien pour son union, afin qu’une solution honorable de notre problème soit vite trouvée ; il ne cesse également de dénoncer toute immixtion impérialiste à l’égard de notre Algérie.

A l’occasion et à l’heure où nous pleurons nos morts, père, mère, frère et fils que par les sentiments que nous éprouvons, qui nous affectent et qui nous animent à la fois, que par notre courage, notre sacrifice et notre abnégation l’Algérie libre se voit poindre à l’horizon.

Pour ceux qui sont tombés pour la libération de notre patrie, nous prions tous ensemble Dieu qu’il accueille leurs âmes et qu’il les couvre de sa bénédiction.

VIVE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE

VIVE MESSALI HADJ ; ; – – ; ; VIVE LE M.N.A.

Alger, le 19 Décembre 1960

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *