Catégories
presse

Gérard Lamari : Algérie. Où en est le mouvement social ?

Article de Gérard Lamari paru dans Courant alternatif, n° 99, mai 2000, p. 22-23

Illustration In Algiers, Algeria In June, 2000 – The Madrague Harbour. (Photo by Georges MERILLON/Gamma-Rapho via Getty Images)

Le devant de la scène médiatique est en général pris par les luttes pour le pouvoir que se disputent les courants intégristes d’une part et les militaires d’autre part. On a vu que les affrontements ont dépassé le verbe, pour tourner aux assassinats et même aux massacres collectifs. Cette situation qui dure depuis bientôt dix ans a fait s’enliser les mouvements sociaux.

Catégories
presse

Gérard Lamari : Algérie. Les résultats de la loi sur la « concorde civile » tournent à la « concorde militaire »

Article de Gérard Lamari paru dans Courant alternatif, n° 97, mars 2000, p. 17-18

Abdelaziz Bouteflika in Verdun, France on June 17, 2000. (Photo by Pool MERILLON/SIMON/Gamma-Rapho via Getty Images)

Afin de ramener la paix dans le pays, le président de la république algérienne, A. Bouteflika, a fait voter en septembre dernier une loi d’amnistie des terroristes islamistes. Cette loi qui s’intitule “loi de concorde civile” a été votée à plus de 98 % au suffrage universel. Aujourd’hui qu’elle est mise en pratique, elle est loin de faire l’unanimité.

Catégories
presse

Gérard Lamari : Algérie. Une élection plurielle avec un candidat unique

Article de Gérard Lamari paru dans Courant alternatif, n° 90, juin 1999, p. 20

Portrait d’Abdelaziz Bouteflika, élu président algérien, le 16 avril 1999 à Alger, Algérie. (Photo by Georges MERILLON/Gamma-Rapho via Getty Images)

Abdelaziz Bouteflika a “remporté” l’élection présidentielle algérienne immédiatement contestée par l’opposition au régime. Les six autres candidats se sont retirés en dénonçant les fraudes massives en sa faveur. Ils contestent depuis la légitimité de ce scrutin et donc celle du nouveau président.

Catégories
presse

Gérard Lamari : Algérie. Un chanteur assassiné

Article de Gérard Lamari paru dans Courant alternatif, n° 81, été 1998, p. 31-32

The demonstrators paid tribute to the memory of Lounes Matoub, who was killed in Kabylia on June 25 1998. (Photo by Bernard Bisson/Sygma via Getty Images)

Matoub Lounès, chanteur berbère très populaire, né en 1956 en Kabylie, militant de la cause berbère, a participé au mouvement du printemps berbère de 1980, aux événements d’octobre 1988 durant lesquels il a été blessé par les forces de l’ordre. Il est enlevé par le GIA en 1994 et séquestré pendant 15 jours.

Il a toujours lutté pour la laïcité et la reconnaissance de la langue et de la culture berbère.