Catégories
revues

Georges Lamizet : Réflexions sur le “Journal d’un ouvrier”

Article de Georges Lamizet paru dans La Révolution prolétarienne, n° 137, avril 1959, p. 17-18

“Car l’esprit ouvrier, à peine ses yeux sont-ils ouverts, revient à son “Je pense”, tout comme Descartes. Il tient bon là ; il se forme une idée juste de ce que c’est qu’une vie humaine ; et cette idée est qu’il ne faut pas attendre de tout comprendre pour vivre en homme. Cette idée est en marche, et le moindre progrès de la connaissance l’éclaire un peu plus. Et c’est pourquoi l’idée de rationalisation, qui porte la marque des brevetés, a trouvé, contre l’attente des rois de ce monde-là, une résistance. Le citoyen riveur et le citoyen ajusteur ont dit : “Produire n’est pas le tout ; et aussi bien votre édifice industriel s’écroule par le haut, ce qui prouve que vous êtes bien loin de connaître assez pour légiférer. Humanité et justice valent mieux que puissance : et puisque vous nous consultez, nous allons dire, non ce que nous savons, mais ce que nous voulons. C’est à vous, les rois, de vous en arranger.”

ALAIN (1931)
Catégories
presse

Meulan : trafic d’esclaves

Dossier paru dans Tout !, n° 5, 10 décembre 1970, p. 4

A portrait of the French-Algerian writer, poet and novelist Kateb YACINE around 1965. (Photo by Keystone-France/Gamma-Keystone via Getty Images)

Après 2 jours de délibération politique la cour de sûreté de l’Etat a condamné Marc Hatzfeld à 3 ans de prison avec sursis.

Nous savions avant le commencement du procès que le pouvoir voulait donner de la prison ferme. Il a dû reculer car au procès a éclaté d’une manière irréfutable le scandaleux trafic de l’embauche de la région de Flins.

Catégories
presse

Procès de Meulan : Contre les marchands d’hommes

Textes parus dans Tout !, n° 3, 29 octobre 1970, p. 1-2

Immigrant factory workers protest along an assembly line at the Renault automobile factory in Flins, France. (Photo by © Jacques Pavlovsky/Sygma/CORBIS/Sygma via Getty Images)

SI LA JUSTICE ETAIT JUSTE ÇA SE SAURAIT

Il y a les faits et ils parlent en notre faveur même s’ils sont tombés dans l’oubli. Le texte de l’accusation, publié dans « TOUT » n° 2, avoue lui-même l’existence de la « traite des nègres » à Meulan et l’impuissance naïve de la justice à frapper ceux qu’elle est faite pour aider. Là-dessus donc pas de problèmes pour justifier l’action de propagande du 6 mars (peinturlurages sur la mairie, distribution de tracts. invasion du bureau d’embauche qui abritait une partie du trafic, prise de parole sur la place du marché). Nous pouvons tous donc crier : NOUS ETIONS TOUS A MEULAN ; on ne se privera pas de le dire à tous ceux qui voudraient nous juger et qui sont embrouillés eux-mêmes dans la barbarie trop voyante de leur “civilisation”.

Catégories
presse

Meulan : de l’embauche à la Cour de Sûreté le trafic continue

Article paru dans Tout !, n° 2, 8 septembre 1970, p. 8

Immigrants working in Renault factory in Flins, France in 1975. (Photo by Dominique BERRETTY/Gamma-Rapho via Getty Images)

M. Aguiton, du-Parquet-du-Procureur-Général-auprès-de-la-Sûreté-de-l’Etat est chargé de soutenir l’accusation contre notre frère Marc HATZFELD lors du procès qui doit avoir lieu prochainement. Marc Hatzfeld est à la Santé depuis plusieurs mois pour l’affaire du Bureau de la Main-d’Œuvre de la Mairie de Meulan.