Catégories
presse

Correspondance d’un camarade américain de New-York

Correspondance parue dans Pouvoir ouvrier, n° 46, décembre 1962, p. 9

A Nation of Islam activist distributing copies of the African-American organisation’s newspaper ‘Muhammad Speaks’ with the headline ‘Muhammad thanks Harlem’, on a busy street in New York City, New York, circa 1962. (Photo by Peter Keegan/Keystone/Hulton Archive/Getty Images)

Chers camarades,

En tant qu’ancien militant de votre groupe et participant depuis longtemps à la lutte pour la liberté des noirs aux U.S. je me trouve quelque peu embarrassé par l’initiative que vous avez prise, dans le dernier numéro du P.O. de publier, presque sans critique, l’éloge des “Musulmans Noirs” du journal “Correspondance”. (1)

Catégories
presse

F. Abdou El Hadi : Un acte de solidarité

Article de F. Adbou El Hadi paru dans Le Libertaire, n° 480, 25 mai 1956

Doumene Abdelkader, city councillor and a notorious supporter of the Algerian National movement, lies on a city street April 30th after he was killed by an executioner of the National Liberation Front. The rivalry between Nationalist factions brings to light a new phase in Algerian unrest. Five Nationalist guerrillas wound up in a French prison April 30th after the planned murder of another rebel band failed. A total of sixty rebels were reported killed in three encounters with French security forces in East Algeria, April 30th.

ALGER était dans la léthargie complète durant ce mois de ramadhan. Les années précédentes, les rues étaient animées le soir ; les music-hall et les cinémas regorgeaient de monde, les cafés accueillaient de nombreux veilleurs. Cette année, rien de tout cela, aucune préparation spectaculaire ni ornement dans les rues quasi désertes, les lieux de loisirs habituels ont fermé leurs portes. On n’entend plus comme à l’accoutumée le son des derboukas, les chants religieux des jeunes filles, les battements des mains et les yous-youx des femmes, on ne voit plus les enfants courir joyeusement en chantant.

Catégories
presse

La journée du 8 mars à Alger

Textes parus dans El-Oumami, n° 24, avril 1982, p. 6 et 11-12

المرأة ويومها العالمي (photo publiée dans El Djeich, n° 216, mars 1982, p. 5)

A l’appel du comité d’action, rassemblement du 8 mars (Maison du Peuple — UGTA). Une cinquantaine de femmes. Refus de nous laisser entrer dans la salle où se tenait un gala organisé par les femmes travailleuses de la Santé. Menaces des flics. Des « syndicalistes » viennent nous demander de nous disperser. L’hôpital Mustapha étant investi par les flics (grève des agents), la fac étant surveillée, la cité-U trop loin, nous décidons de nous rendre à la Fédération Algérienne des ciné-clubs où se tient une rencontre des femmes.