Catégories
revues

Victor Serge : Conscience de l’écrivain

Article de Victor Serge paru dans Masses, n° 4-5, novembre 1946, p. 29-32

JE ne veux considérer ici ce problème que sous les aspects les plus redoutables de la réalité immédiate. Ces notes sont d’un écrivain qui a le sentiment d’avoir combattu depuis une vingtaine d’années au milieu d’événements de plus en plus étouffants où sans cesse il voyait périr diversement des hommes (et des œuvres) dont la vocation essentielle était d’exprimer la conscience.

Catégories
revues

Jean-Daniel Martinet : Les intellectuels et le goût du pouvoir

Article de Jean-Daniel Martinet paru dans La Révolution prolétarienne, n° 303, mai 1947, p. 11-13

May 1947: Heavy artillery on parade during a review of the Moscow Garrison troops during the May Day celebrations in Red Square, passing posters of Lenin and Stalin. (Photo by N. Sitnikov/Hulton Archive/Getty Images)

De multiples articles de revues permettent d’apprécier l’influence exercée par les succès de l’U. R. S. S. sur ces jeunes intellectuels qui n’ont pas connu la période héroïque de la Révolution russe (où celle-ci s’identifiait, au moins partiellement, avec la cause des opprimés et des humiliés) et qui n’ont pas pu traverser le marécage de la résistance sans y laisser leurs dernières illusions généreuses.

Catégories
revues

Marcel Martinet : Les intellectuels devant la révolution

Texte de Marcel Martinet paru dans Masses, n° 11, 25 novembre 1933, p. 12

Sous le titre “Où va la Révolution Russe” Marcel Martinet a publie une brochure à la Librairie du Travail. Avec modération, mais sans faiblesse il expose l’Affaire Victor Serge et réduit à néant les “accusations” plus ou moins formulées contre Serge.

Dans le trop court extrait que nous publions les intellectuels “révolutionnaires” sont, sans échappatoires possibles, placés devant leurs responsabilités. A “Masses” nous ne pouvons que nous solidariser avec les idées défendues par Marcel Martinet et le remercier les avoir si clairement et si courageusement exprimées en ce temps ou le vrai courage est si rare chez les intellectuels.