Catégories
presse

D. Levi : “Animal Farm” (La Ferme aux animaux) de George Orwell

Article de D. Levi paru dans Le Libertaire, n° 58, 6 décembre 1946, p. 3

George Orwell est un des esprits les plus vivants parmi les travaillistes de gauche en Angleterre, ceux qui considèrent la “Tribune” comme leur organe et Aneurin Bevan comme leur chef ; braves gens qui croient honnêtement possible d’user du gouvernement comme d’un champ d’essai pour la construction d’une espèce de “Socialisme Libertaire”, auquel ils attribuent la capacité d’agir dans le monde comme contre-poison préventif et curatif, face au développement toujours plus étendu de l’esprit d’autorité.

Catégories
presse

Nicolas Walter : Orwell and the Anarchists

Article de Nicolas Walter paru dans Freedom, Vol. 42, No. 2, 30th January 1981, p. 9-12

English writer George Orwell was the author of such books as Animal Farm and 1984.

GEORGE ORWELL died in 1950. He had become famous with the publication of Animal Farm in 1945, and much more famous with the publication Nineteen Eighty-Four in 1949. But he was too ill to enjoy his fame, and he died of tuberculosis at the age of 46. Since then, he has grown steadily more and more famous, and after becoming a classic in his own life he has now become a name known by virtually everyone who reads at all. Almost all his books have been continually reprinted, and most of his shorter writings have also been conveniently reprinted in the four-volume Collected Essays, Journalism and Letters. Of all modern writers, in fact, he is one of the easiest to get hold of; he is also one of the easiest to get to grips with, for all his work has a style and structure which are so spare and simple and a personality and purpose which are so peculiar and powerful that introduction and explanation are virtually unnecessary. In a way, then, there is no need to read about Orwell at all, only to read Orwell; but this hasn’t stopped many people writing about him.

Catégories
presse

Vernon Richards : George Orwell, l’humaniste

Article de Vernon Richards paru dans Le Libertaire, n° 215, 10 février 1950, p. 3

George Orwell – an seiner Schreibmaschine (Photo by ullstein bild/ullstein bild via Getty Images)

GEORGE ORWELL, écrivain et socialiste, est mort dans un hôpital londonien, le 21 janvier, à l’âge de 46 ans. Né d’une famille de classe moyenne en Inde, il alla à Eton, et plus tard rejoignit les forces de police de Burma. Mais l’honnêteté de l’œil avec lequel il vit le rôle de l’Impérialisme britannique le repoussa — non seulement de la police de Burma, mais aussi de la classe dans laquelle il était né.

Ses livres disent la pauvreté matérielle qui l’accabla, et 1936 le trouva en Espagne, où il fut blessé dans les lignes républicaines.

Catégories
livres revues

Algérie, une autre histoire de l’indépendance : recension dans “The Journal of North African Studies”

J’ai le plaisir d’informer mes amis et lecteurs de la parution d’une nouvelle recension de mon second livre Algérie, une autre histoire de l’indépendance (PUF, 2019) et parue cette semaine dans The Journal of North African Studies.

Voici les premières lignes de ce compte-rendu rédigé par l’historien Andrea Brazzoduro et intitulé “Reconsidering the history of Algerian independence: a book review essay” :

Catégories
revues

Jean-Jacques Gandini : A propos de George Orwell. “1984” et le phénomène totalitaire

Contribution de Jean-Jacques Gandini parue dans Gavroche, revue d’histoire populaire, n° 20, mars-avril 1985, p. 1-7

English writer George Orwell was the author of such books as Animal Farm and 1984.

En septembre dernier avait lieu à Venise un colloque organisé par le Centre Pinelli de Milan sur le thème : “Tensions libertaires dans un monde de tendance autoritaire”. M. J.-J. Gandini y présentait une excellente contribution centrée sur George Orwell et “1984” ; nous publions de larges extraits de cette contribution. Même si nos lecteurs ne partagent pas tous les opinions libertaires qu’affirme bellement M. Gandini, son tableau de la vie d’Orwell, son évocation de “1984” comparée aux réalités totalitaires de notre monde les passionneront sans doute ; et les faits qu’il cite appartiennent déjà à l’Histoire.