Catégories
presse

Vingtième anniversaire de l’insurrection de 1954 : La révolution algérienne

Article paru dans Le Prolétaire, n° 183, du 4 au 17 novembre 1974, p. 1-4

Ici, le ministre algérien des affaires étrangères Abdelaziz Bouteflika entouré par le président des Etats-Unis Gerald Ford à sa droite et le secrétaitre d’état américain Henry Kissinger à sa gauche (Photo by Christian SIMONPIETRI/Sygma via Getty Images)

II Y a vingt ans, l’étincelle de l’insurrection allumait en Algérie l’incendie de la guerre d’indépendance nationale, qui allait mettre fin à plus d’un siècle d’esclavage colonial et ouvrir la voie à la naissance d’une nation moderne.

Catégories
presse

Messali Hadj nous parle de l’Afrique

Article paru dans La Révolution prolétarienne, n° 138, mai 1959, p. 24.

Après toutes ses années de prison ou de déportation, Messali Hadj, libéré de Belle-Ile, et gardant de là bas le souvenir de nos camarades du Cercle Zimmerwald de Niort, a répondu à l’invitation de la « R. P. » et du Cercle Zimmerwald de Paris et est venu nous parler des problèmes de l’Afrique du Nord. Parmi nous, dit-il, il se sent chez lui. Ainsi y a-t-il toujours eu, même dans les moments les plus sombres de son combat, une poignée d’amis, la “baraka”, où des Français ont été mêlés aux Algériens.

Catégories
presse

Algérie : La lutte de libération nationale (suite)

Article paru dans Travailleurs immigrés en lutte, n° 33, juillet-août 1979, p. 8-11.

Dans le numéro précédent de “TIL”, nous avions donné une rapide appréciation de la lutte de libération nationale en Algérie, et de son principal instigateur, le FLN (Front de Libération Nationale). D’autres mouvements ont cependant participé à cette lutte. Le Parti Communiste nous intéresse ici, car il est important de tirer le bilan de son attitude, et de donner l’appréciation des révolutionnaires sur une politique nationaliste, qui n’avait de communiste que le nom. Il est nécessaire aussi de montrer comment cette politique bourgeoise du Parti Communiste en Algérie amena ses militants, après bien des revirements, à un suivisme total vis-à-vis du FLN. Suivisme qui préfigure d’ailleurs le soutien “critique” du PCA (maintenant le PAGS), au gouvernement bourgeois issu de la guerre d’Algérie,

Catégories
livres

Maurice Clavel : Le jardin de Djemila

Extrait de Maurice Clavel, Le jardin de Djemila, Paris, René Julliard, 1958, p. 19-22.

 

 

CHRONIQUE

 

Paris, février-avril 1957

 

I

 

J’avais quelques amis au Mouvement National Algérien et je m’en méfiais plaisamment : trop français. En eux semblaient revivre nos vieux révolutionnaires, dont il ne reste plus les noms que dans quelques rues vastes et laides, métros aériens, cœurs désuets : Barbès, Blanqui – ces gens qui ont peu agi dans leur siècle, ayant passé en prisons bourgeoises trop de leur vie, sans rien semer plus loin, la liberté s’étant faite science et police. Mes amis étaient une résurrection étrange, d’un naturel que le dépaysement accusait.

Catégories
presse

Bernard Lecache : Musulmans, nos frères…

Éditorial de Bernard Lecache, Le Droit de vivre, 18 juillet 1936.

 

 

Je vous ai vus, et bien vus, mardi dernier, quand vous défiliez en rangs serrés.

Je vous ai vus, les uns et les autres, pressés derrière vos chefs, tendant le poing, saluant passionnément les foules passionnées. Et j’ai compris que nous étions, vous les Musulmans et nous les hommes de la L.I.C.A., des sots.

Catégories
évocations presse

Le secrétaire général adjoint de l’USTA abattu rue d’Enghien

Article paru dans Combat, 10 octobre 1957.

C’est le quatrième dirigeant parisien de l’U.S.T.A. condamné à mort par l’U.G.T.A. (pro-F.L.N. et membre de la C.I.S.L.)

Le secrétaire général adjoint de l’Union syndicale des travailleurs algériens (U.S.T.A.), M. Filali Abdallah, a été victime d’un attentat rue d’Enghien. Atteint de quatre balles dans le dos, le syndicaliste algérien a été transporté dans un hôpital parisien. Son état est critique.

Catégories
presse

Le réveil des jeunes

Article paru dans El Ouma, n°46 [janvier 1937].

 

 

La crise mondiale du capitalisme et ses douloureuses répercussions sur le sort déjà manifestement misérable de notre peuple, victime depuis 1830 d’un colonialisme dépossesseur et sanglant, jointes aux derniers événements à caractère évolutif du peuple de France que celui d’Algérie appelle à l’aide à la compréhension, restent pour notre jeunesse autant de sujets d’attention d’un enseignement utile, d’une influence bien marquante.

Catégories
publications

Les futurs de la révolution : Fragments sur les radicalités algériennes

Ma dernière contribution intitulée “Les futurs de la révolution : Fragments sur les radicalités algériennes” (lien) a été publié dans l’édition du 28 octobre 2016 d’El Watan weekend. En voici les premières lignes :

“La Révolution anticoloniale constitue une source intarissable de réflexions qui, bien souvent, font écho à des enjeux très actuels qui dépassent les frontières nationales.

Catégories
publications

Les messalistes et la gauche française

Les messalistes et la gauche française. Alliances, ruptures et transactions dans l’entre-deux-guerres“, mon dernier article à lire dans Vingtième siècle. Revue d’histoire (juillet-septembre 2016), numéro où l’on trouvera aussi mon compte rendu du livre de Pierre Nora Les Français d’Algérie. L’ensemble se trouve dans un dossier coordonné par Céline Marangé et intitulé “Les gauches et les colonies”.

 

 

Catégories
presse tracts

1936-1956 : 20 ans après

Texte du MNA diffusé sous forme de tract et publié dans La Voix du Peuple, n° 22, juin 1956.

 

 

En 1936, lors du projet Blum-Viollette, les politicards Ferhat Abbas, Dr. Bendjelloul, Tewfik El-Madani, les socialistes, les communistes et les Oulémas constituaient le “Congrès Musulman” pour soutenir et faire adopter par le Parlement et le Sénat français ce projet qui devait mettre fin à la nation algérienne.

Catégories
presse

Messali Hadj

Article publié dans le quotidien britannique The Times, le 6 juin 1974.

 

 

Messali Hadj, sometimes known as the Patriarch of Algerian Nationalism, died in France on Monday at the age of 76.

It was calculated that he had spent over 30 years in prison, in internment, or under house arrest. In 1962 he was freed after the signing of the Evian Agreement.

Catégories
presse

M. Messali Hadj refuse de choisir “entre un régime de parti unique et de dictature et un coup d’Etat militaire”

Article de Philippe Decraene paru dans Le Monde, 24 juin 1965.

 

 

RESTANT DANS L’OPPOSITION

M. MESSALI HADJ REFUSE DE CHOISIR

« Entre un régime de parti unique et de dictature et un coup d’Etat militaire »

Catégories
presse

Yves Dechézelles : Lettre au directeur du « Monde »

Lettre d’Yves Dechézelles parue intégralement dans Informations ouvrières, n° 661, 12-19 juin 1974, et partiellement dans Le Monde, 19 juin 1974.

MNA (Algerian National Movement) leader Messali Hadj at press conference where he proposed a conference between MNA and FLN (National Liberation Front) on May 5, 1962 in Gouvieux, France. (Photo by Keystone-France/Gamma-Keystone via Getty Images)

4 juin 1974

Monsieur le Directeur,

Permettez à l’avocat et à l’ami fidèle de Messali Hadj d’apporter immédiatement une rectification à l’article que lui consacre Jean Lacouture dans « le Monde » du 5 juin.

L’heure n’est pas pour moi de revenir sur le long combat mené par Messali Hadj pour l’indépendance de l’Algérie. Mais certaines inexactitudes ont une résonance qui porte atteinte en profondeur à la personnalité de l’homme et du militant.

Catégories
presse

Daniel Martinet : “Ceux qui s’en vont : Messali Hadj”

Article de Daniel Martinet paru dans La Révolution prolétarienne, n° 605, juin-juillet 1974

Portrait Of Ahmad Messali Hadj Around 1946. The Founder Of The North African Star In 1924, Which Became The Popular Algerian Party In 1937 And The Movement For The Triumph Of Democratic Liberties In 1946, His Partisans Regrouped Within Nationalist Algerian Movement (Starting In 1954) And Opposed The National Liberation Front. (Photo by Keystone-France/Gamma-Keystone via Getty Images)

Messali Hadj, l’apôtre de l’indépendance du Maghreb, n’est plus. Il nous a quittés, après une longue et pénible maladie, le lundi 3 juin 1974 et il a été inhumé en terre algérienne.

Catégories
presse

Jean Rous : A la mémoire de Messali Hadj

Article de Jean Rous paru dans Combat, le 21 juin 1974

Jean Rous et Habib Bourguiba (1951). Archives Pierre Chevalier

Messali Hadj est mort. Depuis 1936 période où je l’ai connu en luttant à ses côté pour la défense de « l’Etoile nord-africaine », il était à mes yeux non seulement le pionnier de l’émancipation algérienne mais un vieil ami rencontré le plus souvent dans ses résidences forcées et ses lieux d’exil plutôt qu’en liberté. Je ne l’avais pas revu depuis un certain temps, j’ignorais la gravité de sa maladie et j’ai donc été vivement touché en rentrant à Paris le mardi soir 4 juin d’apprendre sa mort. J’ai pensé aussitôt à sa longue vie de lutte et à l’Algérie révolutionnaire dont il avait inlassablement depuis 1925 éveillé la conscience nationale et le vouloir vivre. Le lendemain le premier journal que j’ouvris fut « El Moudjahid » le porte parole de l’Algérie nouvelle. Il disait simplement : « Messali Hadj cofondateur de l’Etoile nord-africaine, président du PPA et du MTLD n’est plus ». Dans son laconisme cette dépêche contenait en raccourci toute une leçon d’histoire. Ainsi au-delà des règlements e comptes fratricides que la bonne volonté fut impuissante à empêcher, l’inéluctable et souveraine mort accomplissait son œuvre réconciliatrice. Messali entrait officiellement dans l’histoire comme le père du nationalisme algérien. Peu de temps après on devait apprendre qu’informé de sa maladie, le président du Conseil de la révolution algérienne, Houari Boumédienne avait autorisé son transfert à Tlemcen pour qu’il puisse mourir dans sa patrie. Désormais Messali repose à côté de son père dans cette terre qui fut le berceau du nationalisme algérien et même nord-africain.

Catégories
presse

Foule immense aux obsèques de Tlemcen. Le témoignage de Me Y. Dechézelles

Article paru dans Informations ouvrières, n° 661, 12-19 juin 1974.

 

 

Voici le récit que Me Yves Dechézelles a fait à « Informations Ouvrières » de l’enterrement de Messali Hadj, le 7 juin, à Tlemcen, où il a pris la parole devant une foule immense.

Nous sommes partis jeudi matin 6 juin par avion pour Oran via Marseille. Le corps de Messali Hadj était parti par convoi automobile la veille au soir et devait être pris dans le même avion que nous au départ de Marseille, à 17 heures.

Catégories
presse

La rivalité s’accentue entre les dirigeants du F.L.N. et du M.N.A.

Article de Philippe Herreman paru dans Le Monde, 8 septembre 1956.

 

 

Depuis un an les dirigeants du Front de libération nationale (F.L.N.) et ceux du Mouvement national algérien (M.N.A.), ancienne fraction du M.T.L.D. (Mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques) restée fidèle à Messali Hadj n’ont cessé de rivaliser auprès des masses algériennes et de s’accuser mutuellement de trahison. Le F.L.N. souhaitait élargir son audience, le M.N.A. entendait conserver la sienne. Un tract diffusé par le Mouvement national algérien montre que cette concurrence n’a rien perdu de sa violence.

Catégories
presse

Moulay Youssef va inaugurer la Mosquée de Paris

Article paru dans L’Humanité, 15 juillet 1926.

 

 

LA REPRESENTATION CONTINUE…

Moulay Youssef va Inaugurer la Mosquée de Paris

Mais les travailleurs indigènes protestent à la Grange-aux-Belles contre l’union sacrée des oppresseurs

Catégories
presse

Les Nord-Africains, Troupes de choc du communisme

Article paru dans Le Figaro, 12 novembre 1936.

 

Les Nord-Africains, Troupes de choc du communisme, ne sont plus surveillés par la police parisienne

L’agitateur Messali se montre ouvertement à Paris

Catégories
presse

Le secrétaire général adjoint de l’USTA victime d’un attentat le 7 octobre, est mort

Article paru dans le quotidien La Dépêche de Constantine, les 24-25 novembre 1957

Abdallah Fillali, secrétaire général adjoint des syndicats algériens USTA, victime d’un attentat FLN le 7 octobre dernier, est décédé cet après-midi à l’hôpital Lariboisière, à Paris.

Il avait reçu quatre projectiles et dut subir cinq interventions chirurgicales.