Catégories
presse

Démocratisation de l’enseignement ?

Article paru dans Pouvoir ouvrier, n° 51, mai 1963, p. 4-6

After The Prize, Four Young Schoolgirls Enjoy Their Rewards On June 29Th 1963 (Photo by Keystone-France/Gamma-Keystone via Getty Images)

C’est un fait : les parents d’élèves demandent de plus en plus à rencontrer les professeurs de leurs enfants. Mes collègues rechignent : “De mon temps, mes parents n’allaient pas voir mes professeurs…” C’est vrai, les parents ne sentaient pas leurs enfants menacés comme ils le sont aujourd’hui par les appréciations trimestrielles du professeur qui sonnent comme un verdict : “passera-t-il dans la classe supérieure ? Sinon lui permettra-t-on de redoubler ? Décrochera-t-il son bac ?”

Catégories
presse

Le conflit israélo-arabe

Article paru dans Pouvoir ouvrier, n° 85, juillet-août 1967, p. 7-13

Israeli Defense Minister, Moshe Dayan, hero of the 1956 Sinai campaign, addresses a press conference. In this, his first meeting with the press since he accepted the ministerial post, Dayan said he did not want American and British soldiers dying for Israel if the present Middle East crisis erupted into war.

La crise du Proche-Orient, dont on pouvait redouter les prolongements les plus graves sur le plan international, a provoqué dans la population française une extraordinaire poussée passionnelle. Deux guerres mondiales n’ont, à coup sûr, rien appris aux habitants de ce pays : le bourrage de crâne, à peine moins sot qu’en 1914, conserve la plus large efficacité ; les informations truquées et tronquées sont avalées sans discussion par un bon peuple qui se pique pourtant d’être le moins conformiste de la terre, et il n’a même pas manqué un petit contingent de “révolutionnaires” prêts à découvrir les meilleures raisons de faire l’union sacrée avant même que le premier coup de feu ne soit parti. Mais il est vrai, que face aux bénisseurs des armées de l’Etat sioniste et de ses alliés anglo-américains, les défenseurs du “socialisme arabe” et de ses fournisseurs russes, se portaient au secours de régimes qui n’ont certainement rien à voir avec la libération des travailleurs ou même le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes. Nasser n’est pas Hitler et Israël n’est pas une tendre colombe entourée de vautours. Mais Nasser et ses alliés arabes, y compris ceux d’Alger, quel que soit le rôle positif qu’ils ont joué naguère dans la lutte contre les impérialismes, ne sont plus maintenant que des exploiteurs aussi féroces qu’incompétents des travailleurs arabes – que les Russes ou demain les Chinois leur accordent leur soutien, ne change rien à l’affaire.

Catégories
presse

Troubles sociaux en Algérie

Article paru dans L’Etincelle, n° 5, mai 1945

Sur le quai, les barriques de vin sont déplacées à la main, à Alger, Algérie, en 1945. (Photo by Keystone-France\Gamma-Rapho via Getty Images)

Le peuple algérien exploité, saigné à blanc par le capitalisme français et par le capitalisme anglo-américain, se révolte. Un pays de huit millions d’habitants, riche grenier à blé, se trouve dans un état de famine, expression la plus haute des effets de la civilisation capitaliste.

Catégories
presse

Les voyages du pape

Article paru dans Alarme, n° 6, octobre-novembre-décembre 1979, p. 5

Pope John Paul II during his visit to Ireland in September 1979 (Photo by Anwar Hussein/WireImage)

Ceux qui, en prophètes, annoncent à grand renfort de brochures théoriques une “reprise prolétarienne” déjà amorcée à leurs yeux, feraient bien de se tourner du côté de la triste et sombre réalité – et le regain du pouvoir de la religion en fait partie.

Catégories
presse

Religion et mystification

Article paru dans Alarme, n° 7, janvier-février-mars 1980, p. 10-11

Chairman of the Norwegian Nobel Institute, prof. John Sanness is handing over this year’s Nobel Peace Prize to Mother Teresa.

“Mère” Térésa vient d’obtenir le prix Nobel de la paix. La télé, les grands moyens d’information du capital nous ont cassé les oreilles avec cette mystique.

Catégories
presse

Jean Carpentier : Pour quelle sexualité ?

Article de Jean Carpentier paru dans Tankonalasanté, n° 3, juillet-août 1973

Meeting pour le droit à l’avortement avec de gauche à droite le docteur Annie Ferret-Martin, l’avocate Gisèle Halimi, le professeur Jacques Monod, Marie-Claire Chevalier et Jean-Pierre Cot en mai 1973 à Paris, France. (Photo by Michel GINFRAY/Gamma-Rapho via Getty Images)

On se bat pour l’abrogation d’une loi féodale et injuste, on se bat pour faire disparaître la boucherie, le risque de mort, l’angoisse. Et ce combat passe par une lutte sûrement longue pour obtenir un certain nombre de garanties : la légalité, la sécurité, le financement, la liberté de décision (plus ou moins restrictive, et là aussi il faudra se battre contre les commissions médico-policières, contre la bureaucratie, contre la tutelle médicale ou administrative etc…). Cela prendra plus ou moins de temps, mais enfin on a des chances d’y arriver : les rapports de force s’inversent, la tendance réformatrice et technocratique se développe, et peut-être qu’en favorisant une libération de la législation sur l’avortement, le Pouvoir y trouvera son compte… Une société qui dérive l’investissement et l’énergie sexuelle dans la production et la consommation de marchandises ou la conquête de la lune peut très bien s’accommoder de la libéralisation de l’avortement qui ne la remet pas fondamentalement en cause. C’est à ce niveau qu’est le piège, du moins si l’on s’en tient à la seule bataille pour l’avortement libre et gratuit, et si on n’élargit pas le champ de l’action.

Catégories
presse

Une “grande muette” : l’institution sportive

Article paru dans Courant alternatif, n° 57, juin 1986, p. 9-11

Argentina player Diego Maradona outjumps England goalkeeper Peter Shilton to score with his ‘Hand of God’ goal as England defenders Kenny Sansom (top) Gary Stevens (c) and Terry Fenwick look on during the 1986 FIFA World Cup Quarter Final at the Azteca Stadium on June 22, 1986 in Mexico City, Mexico. (Photo by Allsport/Getty Images)

En 1968, le sport a été perturbé par le dysfonctionnement institutionnel généralisé mais l’institution sportive est restée un point aveugle, une oasis non contestée. Le sport apparut alors comme le seul rapport possible de l’homme à son corps. Le corps ne parla pas. L’institution sportive resta « grande muette », un ciment idéologique contre la désagrégation du « moral de la nation ».

C’est en 1968 pourtant qu’un collectif de militantes et de militants marxistes lança le mouvement de contestation de l’institution sportive au travers d’un numéro « historique » de la revue Partisans, un numéro conçu comme « la critique fondamentale » de l’idéologie bourgeoise nichée dans l’institution sportive ». Un numéro où « il importait avant tout de montrer que le sport reflète non seulement les catégories idéologiques bourgeoises ou bureaucratiques, mais encore qu’il est structurellement médiatisé par l’appareil d’Etat, car, comme le dit Marx dans l’Idéologie allemande, « toutes les institutions communes passent par l’intervention de l’Etat et reçoivent une forme politique ». (1)

Catégories
presse

Argentine 1978 : Vive le sport !

Article paru dans Jeune Taupe, n° 21, juin-juillet 1978, p. 5-6

Argentina fans celebrates in the street after Argentina beat the Netherlands in the FIFA World Cup Final in Buenos Aires, Argentina on 25th June, 1978 ( Photo by Michel Piquemal / Icon Sport via Getty Images )

En juin 1978 a lieu, en Argentine, la XIe Coupe du Monde de football. Cette compétition suscite pour divers motifs plus de passions qu’à l’accoutumée. En dehors du déferlement chauvin consécutif à la qualification de l’équipe de France, c’est la situation politique de l’Argentine qui est la cause des émois actuels : la répression et l’arbitraire de la dictature militaire font des milliers de morts et de torturés dans les milieux oppositionnels et supposés tels. Au vu de cette situation “particulière”, un “comité pour le boycott de l’Argentine” (COBA) s’est mis en place, à l’initiative de l’écrivain Marek Halter – célèbre entre autres pour ses tentatives de rapprochement israélo-arabe – soutenu par Amnesty International et les organisations démocratiques, de la gauche aux gauchistes. Le COBA ne condamne pas l’institution de la coupe du monde, il dénonce sa tenue en Argentine et demande le choix d’un autre Etat. Oui à la coupe du monde, mais dans un pays “propre”, où les horreurs de la répression capitaliste sont moins criantes ! Était-il propre le Mexique en 1968, où les manifestants étudiants étaient abattus par des rafales de mitraillettes ? Était-elle propre, en 1972 et 1974, l’Allemagne des interdictions professionnelles, de la délation généralisée et des prisons cimetières ? Sera-t-il propre, en 1980, le Moscou des camps de travail et des prisons psychiatriques, lors de la tenue des Jeux Olympiques ? A ce sujet, on ne peut qu’admirer la cohérence du P.”C.”F. qui, dénonçant le boycott de l’Argentine, (1) prépare la participation aux J.O. à Moscou ! Les gauchistes qui dénoncent la situation politique de l’Argentine feront-ils de même pour l’URSS en 1980, ou alors l’Etat ouvrier étant ce qu’il est… !

Catégories
presse

Les deux Grands face au Tiers-Monde

Article paru dans Pouvoir ouvrier, n° 88, janvier-février 1968, p. 1-5

Officers and crew of the United States Navy ship USS Pueblo being led away after being captured by North Korean forces in international waters in the Sea of Japan during the Vietnam War.

UNE NOUVELLE ETAPE AU VIETNAM ?

Après l’incident du “Pueblo”, l’offensive générale du Vietcong vient de mettre en évidence les limites de la puissance américaine en Asie. La prise simultanée des villes, l’occupation partielle de Saïgon, l’attaque et parfois la destruction des bases américaines, l’effondrement de l’administration et de l’armée sud-vietnamiennes révèlent l’échec total des plans politico-militaires de Washington. La pacification a vécu : le Vietcong est comme “le poisson dans l’eau” au sein de la population civile ; les bombardements du Nord n’ont ni brisé le moral de Hanoï ni empêché le passage d’armes lourdes et de troupes vers le Sud.

Catégories
presse

Le sport…

Texte paru dans Pouvoir ouvrier, n° 53, juillet-août 1963, p. 11-12

The AS Monaco team celebrates victory against Lyon in the final of the football Coupe de France at the Parc des Princes stadium on May 23, 1963 in Paris, France. (Photo by Keystone-France/Gamma-Rapho via Getty Images)

Extrait d’une brochure à paraître sur l’Education physique et le sport dans la société actuelle.

Club et compétition.

Dans un club la vie est partagée entre deux pôles d’attraction, l’entraînement d’un côté, de l’autre les rencontres amicales (il y en a de moins en moins) ou le championnat. Les rencontres amicales comme l’entraînement servent à préparer l’équipe ou l’athlète à son objectif fondamental : la compétition officielle. Dans les différentes rencontres il existe une hiérarchie : il y a les “grandes” compétitions pour lesquelles le club ne néglige aucun effort et auxquelles ne sont admis à participer que les meilleurs athlètes du groupe. Le club a un certain standing, il doit défendre celui-ci et surtout l’améliorer. Ce sont ces compétitions qui vont permettre au club de se situer dans la hiérarchie sportive, de se faire un nom ; sans le prestige qu’il peut en tirer, il sera incapable de résoudre les difficultés financières et autres qu’il rencontre. Les compétitions d’un niveau inférieur aux premières, dites encore compétitions de masse, ont pour principal but de sélectionner les individus qui participeront ultérieurement aux rencontres de prestige ; elles servent aussi à encourager les autres à persévérer dans la compétition, à entretenir l’espoir de “percer”. Il y a des clubs où un athlète peu doué s’entraînera constamment sans jamais participer à une rencontre ou à un concours. A la longue il abandonnera, ou bien s’il continue à venir régulièrement à l’entraînement, ce sera dans un état d’esprit très différent, sans recherche de la performance, par intérêt pour la “culture” de son corps, par goût.

Catégories
presse

Guy Martin : Problèmes coloniaux

Article de Guy Martin paru dans Le Libertaire, n° 251, 12 janvier 1951

Charles Urschel and his wife admiring the local life of Algerian citizens. (Photo by Nat Farbman/The LIFE Picture Collection via Getty Images)

L’ETABLISSEMENT des grands empires coloniaux qui atteignirent leur apogée dans la seconde moitié du siècle passé obéit à des causes presque essentiellement économiques que le marxisme définit d’ailleurs valablement. Les puissances dites coloniales, une fois installées sur le sol conquis, qu’ont-elles fait ? Quelle sera la résultante de l’action divergente des colonisateurs et des colonisés ?

Catégories
livres

Paul Mattick : Marxisme, dernier refuge de la bourgeoisie ?

Paul Mattick, Marxisme, dernier refuge de la bourgeoisie ?, Genève, Entremonde, 2011 [1983], p. 356-365

Portraits de Karl Marx, Friedrich Engels et Vladimir Ilitch Lénine dans les rues de Brazzaville le 4 mars 1983 en République du Congo. (Photo by Bernard CHARLON/Gamma-Rapho via Getty Images)

IDÉOLOGIE ET CONSCIENCE DE CLASSE

Après coup, toutes les causes perdues paraissent irrationnelles et toutes celles qui ont triomphé rationnelles et justes. Invariablement, les buts visés par une minorité révolutionnaire défaite ont été qualifiés d’utopiques et, par conséquent, considérés comme indéfendables. Pourtant, le terme « utopique » ne peut guère être appliqué à des projets objectivement réalisables, mais doit être réservé à des systèmes imaginaires qui peuvent avoir, ou ne pas avoir, des bases matérielles concrètes qui permettraient leur réalisation. Il n’y avait rien d’utopique dans la tentative de prendre le contrôle de la société grâce aux conseils ouvriers et de mettre ainsi fin à l’économie de marché, puisque, dans le système capitaliste développé, le prolétariat industriel est le facteur déterminant du processus de reproduction sociale dans son ensemble, et qu’il n’est absolument pas obligatoire que ce processus passe par l’utilisation du travail salarié. Que la société soit capitaliste ou socialiste, c’est, dans chaque cas, la classe ouvrière qui lui permet d’exister. La production peut être effectuée sans qu’il soit besoin de prendre en compte une expansion exprimée en termes de valeur, ni de satisfaire les exigences de l’accumulation du capital. Il n’est pas forcé que la distribution et l’allocation du travail social empruntent le chemin des relations d’échange indirectes du marché, car elles peuvent être organisées consciemment grâce à de nouvelles institutions sociales placées sous le contrôle ouvert et direct des producteurs. Le capitalisme occidental de 1918 n’était pas Le système de production sociale obligatoire, mais simplement celui qui existait et son renversement aurait simplement supprimé les embarras capitalistes.

Catégories
presse

Algérie : Que vive la lutte de classe !

Article paru dans Le Prolétaire, n° 390, mars-avril 1987, p. 8

Ouvrières dans une usine de textiles à Béjaïa, en juillet 1987, Algérie. (Photo by Christian SAPPA/Gamma-Rapho via Getty Images)

Au mois de novembre de l’année passée une succession de luttes ont éclaté en Algérie, mettant en exergue une fois encore la férocité répressive de l’Etat soit-disant “socialiste”. L’origine du conflit est d’une part le projet de loi visant à introduire deux nouvelles épreuves au baccalauréat, à savoir l’éducation religieuse et l’éducation politique, et d’autre part les conditions de vie déplorables dans les écoles et universités (manque d’eau, absence de transport, pénurie de logement, manque de matériel, etc.)

Catégories
presse

Il y a 30 ans, l’insurrection algérienne

Article paru dans Le Prolétaire, n° 380, décembre 1984, p. 2

ALGÉRIE – CIRCA 1984: un timbre imprimé en Algérie montre Constantine en 1830, vers 1984

Le trentième anniversaire de l’insurrection de la Toussaint 1954 a été l’occasion pour les nostalgiques de l’ère coloniale de se manifester avec force mais, plus significativement, il a mis en lumière l’accord profond de tous les partis avec toutes les aspirations de l’impérialisme, même lorsque celles-ci ont été battues en brèche par l’histoire. On a vu défiler coudes à coudes devant les monuments aux morts les gaullistes ex-barbouzards et les anciens OAS (définitivement blanchis et réintégrés dans le corps des officiers pour toucher leurs retraites par le gouvernement PC-PS) ; on a vu les drapeaux en berne aux frontons des mairies de droite, mais aussi du PS ; on a vu le maire PCF de Martigues interdire la projection du film “la bataille d’Alger”.

Non, décidément, la vieille France colonialiste n’est pas morte. Elle vit et prospère sous des habits à peine rafraîchis de l’exploitation de ses prolétaires (français ou immigrés) comme du pillage et de la sur-exploitation des masses pauvres et des prolétaires des pays du Tiers-Monde, au premier rang desquels, ses anciennes colonies.

Catégories
revues

Paul Mattick : Humanisme et Socialisme

Article de Paul Mattick paru dans Front Noir, n° 6, novembre 1964, p. 20-24

Tout comme la science, l’industrie, le nationalisme et l’Etat moderne, l’humanisme est un produit du développement du capitalisme. Il est le couronnement de l’idéologie de la bourgeoisie. Celle-ci avait grandi au sein des relations sociales féodales, dont le principal soutien idéologique était la religion. L’humanisme est donc un produit de l’histoire, c’est-à-dire un produit d’hommes s’attaquant à transformer une formation sociale en une autre. Parce qu’il se constitua avec l’apparition et la croissance du capitalisme, l’humanisme doit être étudié d’abord au sein de la société bourgeoise avant que l’on puisse traiter de ses relations avec le socialisme ou avec « l’humanisme socialiste ».

Catégories
presse

Les Algériens dans la rue

Article paru dans Pouvoir ouvrier, n° 24, décembre 1960, p. 1-2

The War In Algiers, Algeria In 1960 – Riots in Algiers Emeutes. (Photo by Dominique BERRETTY/Gamma-Rapho via Getty Images)

Ça y est : les algériens sont descendus dans la rue. Pendant six jours les manifestations sa succèdent. Au prix de leur vie, désarmés, ils affrontent les mitraillettes des policiers et des paras, les revolvers des ultras. Ils tombent par dizaines, par centaines, mais brandissent toujours les drapeaux blanc-vert, réclament l’indépendance.

Catégories
revues

Erdal Tan : Turquie. Un an sous municipalités islamistes

Article d’Erdan Tan paru dans Inprecor, n° 393, juillet 1995, p. 12-13

Refah meeting at Istanbul stadium. (Photo by SIDALI-DJENIDI/Gamma-Rapho via Getty Images)

L’année 1994 en Turquie a été incontestablement l’année du Refah Partisi (Parti de la prospérité, RP islamiste), en raison de sa victoire aux élections municipales du 27 mars 1994. Dès lors, la gestion des affaires par le RP et le spectre d’une prise de pouvoir par ce parti ont été au centre de tous les débats. Un an après, il convient de dresser un premier bilan.

Catégories
presse

La grève d’Alger

Article paru dans Le Prolétaire, n° 18, février 1965, p. 1-2

Signature With The Algerian Minister Of Foreign Affairs Abdelaziz Bouteflika And Jean De Broglie, State Secretary To Algerian Affairs On July 29, 1965 In Algiers. (Photo by Keystone-France/Gamma-Keystone via Getty Images)

La dialectique marxiste étant aujourd’hui, la chose du monde la moins bien partagée, nous fûmes peu nombreux à l’appliquer au vaste mouvement anti-colonialiste qui a déferlé sur l’Asie et l’Afrique, et quasiment les seuls à prévoir, avant même que l’indépendance algérienne devienne une réalité, qu’elle n’apporterait pas au Maghreb l’harmonie sociale dont rêvent les philistins de tous les pays, mais la lutte de classe moderne, celle qui oppose le prolétariat à la bourgeoisie capitaliste.

Catégories
presse

Albert du Pont : Les Frères musulmans

Article d’Albert du Pont paru dans Les Cahiers d’Article 31, n° 1, premier trimestre 1990, p. 97-104

Small child held above veed finger-raising crowd at gulf crisis pro-Iraqi, anti-US rally organized by Muslim Brotherhood. (Photo by Barry Iverson/The LIFE Images Collection via Getty Images/Getty Images)

Les Frères musulmans font beaucoup parler d’eux. Leur retour en force du Maroc à la Jordanie est spectaculaire. L’étude du mouvement des Frères musulmans dans le pays où il est né, l’Égypte, permet de mieux comprendre pourquoi les Frères musulmans, qui sont par définition réactionnaires, peuvent représenter à l’heure actuelle une alternative crédible aux yeux d’une partie non négligeable du peuple égyptien.

Catégories
revues

Edwy Plenel : Autogestion ouvrière et pouvoir politique en Algérie de 1962 à 1965

Article d’Edwy Plenel signé Joseph Krasny paru dans Quatrième Internationale, n° 1, nouvelle série, 15 janvier 1972, p. 55-58

Curieusement, alors que la Révolution algérienne fut pendant plusieurs années à l’avant-garde de la Révolution africaine, rares — et même inexistantes — sont les tentatives de bilan, complet et détaillé, de l’histoire mouvementée de l’Algérie indépendante. Il est pour le moins significatif, alors qu’études, articles, ouvrages, fleurissaient avant le 19 juin 1965, de voir depuis le silence régner, seulement rompu par l’« Histoire de la guerre d’Algérie » en trois tomes d’Yves Courrière, intéressante malgré son caractère anecdotique, peu politique et non marxiste. En ce sens, l’ouvrage de Monique Laks représente un important pas en avant. Une lecture approfondie dissipe vite l’impression d’une étude limitée que semble cacher le titre, l’autogestion ouvrière représentant alors moins de 10 % du total des travailleurs employés dans l’industrie et le bâtiment.

Catégories
revues

En Algérie, le syndicat instrument de l’Etat

Article signé F. C. paru dans Quatrième Internationale, n° 38, juillet 1969, p. 28-30

Photos publiées dans El Djeich, juin 1969, p. 36-37


Le 3e Congrès de l’Union Générale des Travailleurs Algériens (U.G.T.A.) a eu lieu au mois de mai à Alger au Palais des Conférences Internationales du Club des Pins. Il s’est déroulé en présence de toutes les personnalités du régime. La presse algérienne en a largement parlé. Pourtant, le Congrès eut pratiquement lieu à huis clos. Pour la première fois, aucune délégation étrangère n’avait été invitée au Congrès.

Catégories
livres

Maxime Rodinson : Islam et capitalisme

Extrait de Maxime Rodinson, Islam et capitalisme, Paris, Demopolis, 2014 [1ère édition : Paris, Le Seuil, 1966], p. 222-243

A large crowd of Muslims prostrates themselves in prayer in India. They pray for peace between India and Pakistan, and between Muslims and Hindus.

ISLAM ET SOCIALISME

Les Etats du monde musulman sont précisément aujourd’hui à un de ces moments décisifs où il leur est possible de choisir leur voie. La décolonisation généralisée, la renonciation des impérialismes occidentaux aux méthodes de domination directe, la concurrence des deux grands systèmes économiques de la société industrielle ont créé une situation révolutionnaire où il est possible de rompre, dans une certaine mesure, avec le passé et de repartir d’un nouveau pied. Partout des équipes dirigeantes, dans certaines limites, sous certaines conditions, peuvent opter.

Catégories
presse

Maxime Rodinson : Immigrés ou esclaves ?

Article de Maxime Rodinson paru dans Le Monde, 17 mai 1980

American writer James Baldwin (right) gives an interview to Harlem Desir, founder of SOS Racisme, a French anti-racism group. Baldwin is actively involved in discrimination issues. (Photo by julio donoso/Sygma via Getty Images)

La dénonciation est salubre, utile, indispensable. Mais, pour beaucoup – j’en suis, – l’abord des livres de dénonciation est, au départ, méfiant, les dénonciateurs volontiers exagèrent ou manipulent les faits, dans l’idée qu’ils mobilisent mieux ainsi l’indignation du lecteur. Un tel aphorisme idéologico-philosophique admet aussi que, si la cause est bonne, peu importent les détails et l’exactitude des précisions. Le malheur est que beaucoup, ayant pris l’un ou l’autre en flagrant délit, ne croient plus en rien. Chat échaudé craint l’eau froide, le menteur n’est plus écouté, quand-même il dit la vérité, etc. Tout cela est connu depuis longtemps.

Catégories
presse

Une page de la guerre de classe du prolétariat : les « émeutes raciales » des Etats-Unis

Article paru dans Le Prolétaire, n° 46, septembre 1967, p. 1-4

Nighttime view of fires, in the wake of ongoing riots, in the northwest part of town, Detroit, Michigan, 1967. (Photo by Declan Haun/The LIFE Premium Collection via Getty Images/Getty Images)

Où est le véritable problème ?

Si même sur le moment la violence des émeutes noires effraie “le petit blanc” américain et pose quelques problèmes aux sociologues et aux politiciens qui s’interrogent sur ses causes, elle est considérés en fin de compte par l’opinion publique comme un cataclysme d’ordre naturel, qu’on taxe de racial : elle n’ébranle pas plus la société qu’un tremblement de terre et les forces de l’ordre sont suffisamment puissantes pour garantir la sécurité des citoyens bien pensants contre les éléments sporadiquement déchaînés.

Catégories
publications

Contre le virus capitaliste et sa société désolante

Mon dernier texte intitulé « Contre le virus capitaliste et sa société désolante » a été mis en ligne aujourd’hui sur le site du bulletin de critique bibliographique À contretemps.

Joseph Mallord William Turner, Death on a Pale Horse (?) c. 1825–30

« Ce qui précipite si facilement les hommes vers les mouvements totalitaires et les prépare si bien à une domination de ce type, c’est la désolation partout croissante. » Hannah Arendt

Catégories
presse

Touche pas à l’exploitation de classe

Article paru dans Alarme, n° 28, avril-mai-juin 1985, p. 2-3

Jacques Gaillot, Evreux Bishop with ‘S.O.S Racisme’: ‘Touche Pas a Mon Pote’ in Paris, France on March 28th, 1985. (Photo by Mohamed LOUNES/Gamma-Rapho via Getty Images)

La société capitaliste qui nous domine et nous exploite profite de temps en temps de quelques bonnes idées qui viennent alimenter la misère plate dans laquelle ses rejetons se meuvent et se meurent à petit feu. Le nouveau produit lancé à cet effet est un badge et un slogan qu’SOS racisme a eu le bonheur de commercialiser : “TOUCHE PAS A MON POTE”. Le pote c’est l’étranger et plus particulièrement celui que l’on reconnait aisément à la couleur de sa peau et à la place qu’il occupe généralement au plus bas de l’échelle sociale.

Catégories
presse tracts

En Algérie : Sur la “charte nationale”, un tract du Parti

Tract reproduit dans Le Prolétaire, n° 222, du 12 au 25 juin 1976

François Mitterrand s’entretient avec Houari Boumédiène lors de son déplacement en février 1976 en Algérie. (Photo by Alain MINGAM/Gamma-Rapho via Getty Images)

PROLETAIRES ! CAMARADES !

Le régime de Boumediène vient de soumettre à un débat populaire l’avant-projet de charte nationale censée représenter la cristallisation d’une « expérience socialiste » et la formulation d’une stratégie d’un énième « socialisme national ».

Catégories
presse tracts

Prolétaires arabes

Tract diffusé en Algérie par le Parti communiste international et reproduit dans Le Prolétaire, n° 45, juillet-août 1967

Groupe de manifestants dans les rues d’Alger, Algérie, le 13 juin 1967. (Photo by KEYSTONE-FRANCE/Gamma-Rapho via Getty Images)

Nous publions ci-dessous le tract diffusé en Algérie par les militants de notre parti :

PROLETAIRES ARABES,

Précédée d’une propagande pour le “droit” à l’existence de l’Etat d’Israël et d’une campagne panarabiste religieuse, au Moyen-Orient, la guerre préparée par le capitalisme impérialiste et par le nationalisme arabe, est devenue une réalité.

Catégories
presse

Ni racisme, ni anti-racisme, communisme !

Article paru dans Alarme, n° 6, octobre-novembre-décembre 1979, p. 2-3

Pete Townshend Of The Who jumping in the air while performing at a Rock Against Racism Southall benefit show, The Rainbow Theatre, London, 13th July 1979 (Photo by Virginia Turbett/Redferns)

“Il faut lutter contre le racisme.
– Non !, il s’agit de lutter contre le capitalisme.
– Mais justement !, la lutte contre le capitalisme, c’est la lutte contre le racisme, contre l’oppression des femmes, contre la pollution, patati patata…
– Balivernes !”

Expliquons-nous

Catégories
revues

Problèmes du racisme et du chômage

Article paru dans les Cahiers du communisme de conseil, n° 12, novembre 1972, p. 41-47

Newark children pass National Guardsman during riots. (Photo by Mel Finkelstein/NY Daily News Archive via Getty Images)

Chaque année, à la suite des violentes émeutes qui secouent sporadiquement la plupart des grandes villes et les campus universitaires des U.S.A., la presse parle sans cesse des “pauvres noirs” et de “l’inique discrimination” dont ils sont victimes. La bourgeoisie s’apitoie d’autant plus hypocritement sur le sort tragique de millions de travailleurs noirs, jamaïcains ou mexicains, qu’elle est directement à l’origine, par toute son organisation sociale, de leur déchéance. Toujours selon les journaux à grand tirage, il s’agirait d’un problème exclusivement “racial”.

Catégories
revues

Sébastien de Diesbach : Pas de manifestation aujourd’hui

Article de Sébastien de Diesbach alias S. Chatel paru dans Socialisme ou Barbarie, n° 40, juin-août 1965, p. 84-89

Une noire ayant une fonction élevée dans le gouvernement de la Ville de New-York loue les vertus de la limousine avec chauffeur qui fait partie des attributs de son poste : « Sans elle je ne peux pas aller à mon bureau. Quand j’essaie d’entrer à pied dans une enceinte administrative, un policier m’arrête pour me dire ‘Sorry miss, il n’y a pas de manifestation aujourd’hui (no picketing today)’
(D’après le New-York Times)

Catégories
presse

Mohamed Saïl : En Algérie. Le cynisme des administrateurs

Article de Mohamed Saïl paru dans L’Eveil social, n° 20, août 1933

In der Kasbah von Algier, Passanten und Schafe (Photo by Ewing Galloway\ullstein bild via Getty Images)

Par lâcheté, l’être humain prend souvent son mal en patience. Opprimé, il se résigne et, par “instinct de conservation”, se retient pour ne pas cracher son dégoût à la face de ses dirigeants. Mais, lorsqu’il se découvre victime d’une criante injustice, lorsqu’il voit ses droits systématiquement abolis les uns après les autres, il commence à envisager la révolte salvatrice qui pourrait rétablir l’intégralité de son droit.

Catégories
revues

Jean Seurel : Le procès Kravchenko

Article de Jean Seurel paru dans Socialisme ou Barbarie, n° 2, mai-juin 1949, p. 116-121

In France on February 23, 1949, the wife of the German Communist leader Heinz NEUMANN, Margaret BUBER-NEUMANN, incarcerated by STALIN at a camp in Kazakhstan, handed over to the SS in 1940 then sent to Ravensbruck, testified on her deportation at the defamation trial of Viktor KRAVCHENKO against the magazine LES LETTRES FRANCAISES. The magazine asserted, in three articles, that the writer, a former apparachik, is not the author of the book J’AI CHOISI LA LIBERTE (I Chose Liberty) which describes misery in the U.S.S.R and the existence of concentration camps. The trial became the stage of clashes between French Stalinist Communists accusing him of lies and former Soviet deportees. (Photo by Keystone-France/Gamma-Keystone via Getty Images)

Pendant deux mois le procès Kravchenko-Lettres Françaises a passionné l’opinion publique. Il est une source de larges profits pour la presse et l’édition qui se disputent les mémoires des témoins. Aux uns il apporte une célébrité subite (Mme Buber-Neuman), aux autres il coûte une maison (le général Rudenko aurait, paraît-il, perdu la sienne). A la longue tout ceci apparaît comme une immense parade publicitaire et chacun est prêt à retourner chez lui, c’est-à-dire à ses idées, ou en revient un peu plus écœuré car il sent monter de partout l’odeur fétide des marais. Ce dégoût a une valeur positive. Et pourtant il vaut la peine de s’arrêter sur ce procès car il est à bien des points de vue un fait très significatif et plein d’enseignements.

Catégories
presse

Guerre Iran-Irak

Article paru dans Alarme, organe du Ferment ouvrier révolutionnaire en France, n° 23, janvier-février-mars 1984, p. 13-14

Des hommes prisonniers de guerre lors du conflit Iran-Irak le 3 mars 1984 en Irak. (Photo by Francois LOCHON/Gamma-Rapho via Getty Images)

Les derniers événements de la guerre Iran-Irak ont attiré à nouveau l’attention sur ce conflit. On a “tout” dit sur son ampleur – comparable à celle de la 1ère guerre mondiale -, sur l’emploi des gaz de combat et l’envoi d’enfants à une mort certaine et obligatoire (étant “promis au paradis” ils n’ont pas le droit de revenir vivants…). Cette boucherie est montrée ici comme un spectacle lointain et étranger, joué par des fanatiques et des assassins.

Catégories
publications

Irak, Liban, Algérie… Le monde arabe s’enflamme-t-il ?

Mon dernier texte intitulé “Irak, Liban, Algérie… Le monde arabe s’enflamme-t-il ?” a été mis en ligne hier sur le site de Middle East Eye.

Des manifestants anti-gouvernementaux libanais au centre-ville de Beyrouth, la capitale, le 3 novembre 2019 (AFP)
Catégories
presse

Errico Malatesta : Quelques considérations sur le régime de la propriété après la révolution

Article d’Errico Malatesta paru dans Le Réveil anarchiste, n° 784, 30 novembre 1929.

Portrait of Errico Malatesta (Santa Maria Capua Vetere, 1853-Rome, 1932), Italian anarchist.

Nos adversaires défenseurs et bénéficiaires du présent système social, justifient d’ordinaire le droit de propriété privée en disant que la propriété est condition et garantie de liberté. Et nous sommes d’accord avec eux. Ne disons-nous pas constamment que qui est pauvre est esclave ?

Mais alors pourquoi somme-­nous adversaires ?

Catégories
presse

Errico Malatesta : Économie bourgeoise

Article d’Errico Malatesta paru dans Le Réveil communiste-anarchiste, n° 363, 26 juillet 1913.

Portrait of Errico Malatesta (Santa Maria Capua Vetere, 1853-Rome, 1932), Italian anarchist.

Voici comment le Giornale d’Italia répond au député socialiste Turati qui attribue à la guerre en Tripolitaine l’accroissement de misère dans la classe ouvrière :

« Elle a (la guerre), sinon augmenté, du moins nullement diminué le mouvement économique en Italie, car des centaines et des centaines de millions ont été dépensés dans le pays en pro-visions, équipements, etc… »

Coupable aveu !

Catégories
presse

Errico Malatesta : Grève générale et insurrectionnelle

Article d’Errico Malatesta paru dans Le Réveil communiste-anarchiste, n° 376, 24 janvier 1914.

Portrait of Errico Malatesta (Santa Maria Capua Vetere, 1853-Rome, 1932), Italian anarchist.

Je voudrais attirer l’attention des révolutionnaires sur un problème, essentiel à mon avis, et qui me semble par trop négligé : c’est celui de l’alimentation publique, spécialement dans les grandes villes, en temps de révolution et immédiatement après.

Catégories
presse

Algérie : Le FIS au secours de l’ordre bourgeois

Article paru dans Le Prolétaire, n° 407, juillet-août-septembre 1990

On left: Abbasi Madini and Ali Belhadj speaking , two leaders of Algerian FIS party (Islamic Front of Salvation). (Photo by SIDALI-DJENIDI/Gamma-Rapho via Getty Images)

L’Algérie, avec un capitalisme soumis aux aléas du cours du baril de pétrole, avec une démographie galopante et une urbanisation de plus en plus grande (qui traduit la prolétarisation croissante de la population et la transformation des petits paysans en travailleurs des villes), est une poudrière sociale permanente. Le FLN après 28 ans de pouvoir, n’a pu apporter aucune solution aux problèmes les plus élémentaires de la classe ouvrière.

Catégories
presse

Gilbert Simon : La conférence de Bandoeng

Article de Gilbert Simon paru dans Le Libertaire, n° 428, 28 avril 1955.

La conférence de Bandoeng groupant les représentants de vingt-neuf gouvernements asiatiques et africains s’est terminée mardi 25 avril par le vote de quelques résolutions sur la coexistence et l’anticolonialisme.

Catégories
presse

Réponse à “Femmes algériennes en lutte”

Article paru dans Travailleurs immigrés en lutte, n° 31, 15 avril – 15 mai 1979, p. 10-12

A la suite de nos différentes prises de position dans de précédents numéros de TIL sur la question de l’oppression des femmes, il semble qu’un certain nombre de points ont été mal compris par ceux qui nous lisent. C’est à différents arguments les plus fréquemment entendus, notamment dans la brochure des “Femmes Algériennes en Lutte” et dans la réponse qu’elles nous font, que nous voudrions répondre ici : la question du travail à l’extérieur comme moyen de libération des femmes, et celle des droits élémentaires à conquérir. Par ailleurs, nous aborderons dans un prochain numéro le problème de l’organisation des femmes et de son autonomie.

Catégories
presse

Errico Malatesta : La violence et la révolution

Article d’Errico Malatesta paru dans Le Réveil anarchiste, n° 743, 1er mai 1928, p. 5.

Récemment, l’Avanti ! écrivait :

Les anarchistes qui, même selon les derniè­res déclarations d’Errico Malatesta, ne sont pas fauteurs de violence et ne visent pas à l’or­ganisation de la force révolutionnaire pour la transformation violente de la société capita­liste…”

Catégories
presse

Algérie : Remettre la révolution sur les rails

Article paru dans Perspectives anarchistes-communistes, n° 3, avril 1967.

 

 

L’UGAC a toujours porté au peuple algérien,  l’aide et le soutien qu’il méritait. Dès le début de la guerre d’Algérie, nous fûmes aux côtés de nos frères algériens dans leur lutte contre le colonialisme et le capitalisme, lutte qui était aussi la nôtre, ce que la “gauche” n’a jamais voulu comprendre.
Catégories
presse

Errico Malatesta : Notre programme

Article d’Errico Malatesta paru dans Le Réveil anarchiste, n° 892, 17 février 1934.

 

 

Nous donnons ici le texte de la circulaire, rédigée sur la fin de 1919 par notre camarade Malatesta et annonçant la parution du quotidien anarchiste Umanità Nova. Il nous semble fort bien résumer nos moyens et nos buts.

Catégories
revues

Martine Vidal : La laïcité de l’école publique

Article de Martine Vidal paru dans Socialisme ou Barbarie, n° 28, juillet-août 1959, p. 80-82.

 

 

C’est la bourgeoisie qui, à la fin du XIXe siècle, a imposé la laïcité de l’enseignement public, parmi une série d’autres réformes anticléricales, à un moment où l’Eglise représentait pour elle un adversaire politique. Depuis, l’Eglise a évolué ; toujours au service de la classe dominante, elle est maintenant au service de la classe bourgeoise. L’anticléricalisme de la bourgeoisie s’est éteint et la laïcité de l’école publique est de nouveau mise en question.

Catégories
presse

Les amis d’Omar Khayyam : “Iran : 1 an après”

Texte des Amis d’Omar Khayyam paru dans Le Frondeur, n° 3/4, mars 1980, p. 22.

 

 

L’effondrement de l’Etat comme l’impuissance des dirigeants n’est pas toujours suffisant à rendre aux hommes leur liberté. Le Liban (dont on ne parle plus beaucoup en ce début 80) est un exemple de pays sans Etat et sans gouvernement où rien n’a changé. Bien évidement l’ordre est revenu sur les chars syriens et israéliens et la survie a repris ses droits.
Catégories
presse

Contre l’explosion prolétarienne, la bourgeoisie algérienne assassine, l’impérialisme approuve

Article paru dans Le Prolétaire, n° 398, octobre-novembre 1988, p. 1-2

Pillages et incendies lors des émeutes le 6 octobre 1988 à Alger, Algérie. (Photo by SIDALI-DJENIDI/Gamma-Rapho via Getty Images)

Les émeutes qui ont enflammé durant une sanglante semaine une bonne partie du pays ne se réduisent pas à un “coup de fièvre de la jeunesse”, mais sont l’expression d’un mouvement social aux origines indiscutablement prolétariennes (1).

Catégories
presse

Daniel Guérin : L’histoire et les révolutionnaires

Texte de Daniel Guérin paru dans Front libertaire des luttes de classe, n° 83, 25 janvier 1978, p. 13-14.

 

 

Voici le texte de notre camarade Daniel Guérin qui figure en tête d’un recueil qui vient de paraître aux Editions Martinsart (72, bd. de Sébastopol – Paris II). Ce recueil fait partie d’une série de huit volumes reliés, intitulés « Les Grands Révolutionnaires », Ils ne sont pas en vente en librairie et ne peuvent être acquis que par souscription. C’est pourquoi nous avons jugé utile en détacher des extraits de la préface qui suit.

Catégories
presse

Remarques sur les massacres en Algérie

Article de J. C. publié dans Echanges, n° 86, janvier-mars 1998, p. 46-50.

 

 

L’horreur des massacres en Algérie amène à en chercher la raison. Deux thèses principales s’affrontent : première thèse, l’horreur aurait comme cause le fanatisme religieux ; deuxième thèse, l’horreur aurait comme cause un complot, les massacres étant commis de cette façon·là par des membres de la police ou de l’armée algérienne pour faire apparaître l’ignominie du camp islamiste, et pour empêcher ainsi toute solution négociée avec les islamistes.
Catégories
presse

Lettres sur l’Algérie (comités de gestion)

Lettres publiées dans Informations Correspondance Ouvrières, n ° 27, mars 1964, p. 17-21.

 

 

ALGERIE :
A la suite des deux lettres publiées dans le N° 25 et d’une brève réponse figurant dans le N° 26, nous avons fait quelque mises au point et reçu d’autres réponses. C’est ce dossier que nous publions intégralement, malgré sa longueur. Si le débat s’élargissait, nous envisagerions une brochure centrée sur les comités de gestion.