Catégories
presse

J’y suis j’y reste

Article paru dans Courant alternatif, n° 59, octobre 1986, p. 5-12

The expulsion of immigrants In Nice, France In October, 1986. (Photo by Patrick SICCOLI/Gamma-Rapho via Getty Images)

La nouvelle loi relative aux conditions d’entrée et de séjour des étrangers en France a été définitivement adoptée le 7 août 86 par l’Assemblée nationale. Le Conseil constitutionnel, dernier recours, l’a entérinée le 3 septembre avec seulement deux modifications extrêmement mineures.

Catégories
presse

Les mouvements pour l’égalité des droits et contre le racisme

Article paru dans Courant alternatif, n° 52, janvier 1986, p. 18-20

Manifestation de SOS Racisme le 7 décembre à Paris, France. (Photo by Patrick AVENTURIER/Gamma-Rapho via Getty Images)

L’unité entre les deux marches « pour l’égalité des droits et contre le racisme » ne s’est pas faite. Tous les politiciens l’ont regretté, du PS à l’extrême-gauche… sans oublier certains libertaires…

Catégories
presse

L’autonomie du mouvement de travailleurs et jeunes issus de l’immigration face à l’antiracisme large

Dossier paru dans Courant alternatif, n° 51, décembre 1985, p. 15-23

March against racism in Paris, France on November 30th, 1985. (Photo by Mohamed LOUNES/Gamma-Rapho via Getty Images)

Le deuxième anniversaire de la marche pour l’égalité en novembre 83 est le théâtre d’un débat passionnant et passionné entre les jeunes issus de l’immigration organisés en associations, certaines associations de travailleurs immigrés, et le trust SOS-racisme.

Catégories
presse

Le droit de vote des étrangers

Articles parus dans Courant alternatif, n° 48, été 1985, p. 23-25

Des immigrés votent pour la première fois en France lors des élections municipales à Mons-en-Baroeul, France, le 19 mai 1985. (Photo by Alexis DUCLOS/Gamma-Rapho via Getty Images)

La campagne d’inscription sur les listes électorales des jeunes issus de l’immigration

Catégories
presse

Racistes et anti-racistes contre le prolétariat

Article paru dans Parti de classe, n° 6, octobre 1985, p. 15-18

Fête de SOS Racisme place de la Concorde le 15 juin 1985 à Paris, France. (Photo by Patrick AVENTURIER/Gamma-Rapho via Getty Images)

Après la marche pour l’égalité et contre le racisme de ’83, après les mobylettes de Convergence, parties de cinq villes de France et culminant dans le défilé-carnaval de plus de 30 000 personnes à Paris le 1 déc. ’84, voici les projecteurs braqués sur “SOS-Racisme” et sur un nouveau happening musical à Concorde. Tous les ans on nous sert les mêmes salades, accommodées d’un assaisonnement différent.

Catégories
presse

Contre l’explosion prolétarienne, la bourgeoisie algérienne assassine, l’impérialisme approuve

Article paru dans Le Prolétaire, n° 398, octobre-novembre 1988, p. 1-2

Pillages et incendies lors des émeutes le 6 octobre 1988 à Alger, Algérie. (Photo by SIDALI-DJENIDI/Gamma-Rapho via Getty Images)

Les émeutes qui ont enflammé durant une sanglante semaine une bonne partie du pays ne se réduisent pas à un “coup de fièvre de la jeunesse”, mais sont l’expression d’un mouvement social aux origines indiscutablement prolétariennes (1).

Catégories
presse

Yves Dechézelles : Lettre au directeur du « Monde »

Lettre d’Yves Dechézelles parue intégralement dans Informations ouvrières, n° 661, 12-19 juin 1974, et partiellement dans Le Monde, 19 juin 1974.

MNA (Algerian National Movement) leader Messali Hadj at press conference where he proposed a conference between MNA and FLN (National Liberation Front) on May 5, 1962 in Gouvieux, France. (Photo by Keystone-France/Gamma-Keystone via Getty Images)

4 juin 1974

Monsieur le Directeur,

Permettez à l’avocat et à l’ami fidèle de Messali Hadj d’apporter immédiatement une rectification à l’article que lui consacre Jean Lacouture dans « le Monde » du 5 juin.

L’heure n’est pas pour moi de revenir sur le long combat mené par Messali Hadj pour l’indépendance de l’Algérie. Mais certaines inexactitudes ont une résonance qui porte atteinte en profondeur à la personnalité de l’homme et du militant.

Catégories
presse

Les obsèques émouvantes de Mme Messali

Article paru dans La Vérité, n° 323, 23 octobre au 5 novembre 1953.

 

 

L’odieux d’un petit ministre dénommé Martinaud-Déplat a interdit à Messali Hadj d’assister aux derniers moments de son épouse. Les provocations se sont poursuivies pour tenter d’interdire à Messali de participer aux obsèques. Il a fallu cependant que le Gouvernement recule, car l’opinion publique ouvrière et démocrate a été soulevée d’indignation par la mesquinerie et l’indigence des mesures qu’aurait voulu prendre ce ministre.