Les membres de 2 groupes terroristes MNA de Kouba, Baraki, Gué-de-Constantine comparaissent devant les juges

Article paru dans La Dépêche quotidienne d’Algérie, 3 mai 1958.

 

 

LES MEMBRES

de 2 groupes terroristes M.N.A.

de Kouba, Baraki, Gué-de-Constantine

comparaissent devant les juges

Devant le Tribunal permanent des forces armées d’Alger s’est ouvert hier un important procès groupant seize individus accusés de faire partie de cellules terroristes d’obédience MNA, l’une localisée dans la région de Baraki, l’autre au Gué-de-Constantine. Continuer la lecture de « Les membres de 2 groupes terroristes MNA de Kouba, Baraki, Gué-de-Constantine comparaissent devant les juges »

Pressenti par M. Louis Joxe, le MNA refuse de négocier

Article d’André Louis paru dans La Cité, 9 juin 1961.

 

 

PRESSENTI PAR M. LOUIS JOXE

Le M.N.A. refuse de négocier

« L’offre tardive de la France est une manœuvre »

Selon des informations recueillies auprès de personnalités bien informées proches du Mouvement National Algérien, des membres du Cabinet de M. Louis Joxe, ministre délégué aux Affaires algériennes, ont pris contact avec le MNA à la fin du mois de mai, en vue d’engager des négociations sur le cessez-le-feu et les conditions de l’autodétermination. Nous apprenons qu’une réponse négative a été réservée à cette offre le 6 juin par le MNA compte tenu des circonstances dans lesquelles elle a été faite. Continuer la lecture de « Pressenti par M. Louis Joxe, le MNA refuse de négocier »

Le secrétaire général adjoint de l’USTA victime d’un attentat le 7 octobre, est mort

Article paru dans le quotidien La Dépêche de Constantine, les 24-25 novembre 1957

Abdallah Fillali, secrétaire général adjoint des syndicats algériens USTA, victime d’un attentat FLN le 7 octobre dernier, est décédé cet après-midi à l’hôpital Lariboisière, à Paris.

Il avait reçu quatre projectiles et dut subir cinq interventions chirurgicales. Continuer la lecture de « Le secrétaire général adjoint de l’USTA victime d’un attentat le 7 octobre, est mort »

Un leader syndicaliste algérien victime d’un attentat à Paris

Article paru dans le quotidien La Dépêche de Constantine, le 10 octobre 1957

Le secrétaire général adjoint de l’Union syndicale des travailleurs algériens (USTA),Filali Abdallah, a été victime d’un attentat rue d’Enghien. Atteint de quatre balles dans le dos, le syndicaliste algérien a été transporté dans un hôpital parisien. Son état est critique. Continuer la lecture de « Un leader syndicaliste algérien victime d’un attentat à Paris »

Violentes bagarres à Lille entre la police et des manifestants algériens Plusieurs blessés

Article paru dans le quotidien Le Monde, le 3 mai 1955

Lille, 2 mai. – Le 1er mal a été marqué dans le Nord par des bagarres entre la police et des Algériens, notamment à Lille, à Douai et à Maubeuge.

C’est à Lille que les incidents ont été les plus graves. Deux meetings avaient été autorisés : l’un, organisé par Force ouvrière, à la Bourse du travail, l’autre, par la C.G.T., devant l’hôtel de ville. Au moment où Ils étaient presque terminés, vers 11 heures, des bandes d’Algériens débouchant de toutes les rues aboutissant à la place de la République, proche de la préfecture et de la Bourse du travail, vinrent se réunir, au nombre d’environ mille cinq cents, pour former un cortège et un défilé, portant le drapeau à croissant noir sur fond rouge du M.T.L.D., et des banderoles reproduisant les slogans de ce mouvement :  » l’Algérie aux Algériens « ,  » Libérez Messali Hadj « , etc. Des papillons représentant le portrait de Messali Hadj étaient jetés à profusion. Continuer la lecture de « Violentes bagarres à Lille entre la police et des manifestants algériens Plusieurs blessés »

Le 1er mai a été troublé en province par quelques manifestations d’Algériens

Article paru dans le quotidien Le Monde, le 3 mai 1956

En fin de journée, hier, la préfecture de police indiquait dans un communiqué que deux mille cinq cents Algériens qui avaient répondu aux consignes des organisations clandestines et tentaient de se grouper place de Rennes, à Barbes et en d’autres points de la capitale, avaient été interpellés par le service d’ordre et soumis à des vérifications d’identité. La plupart d’entre eux – mille cinq cents – avaient été interpellés dans le secteur République-Bastille, à la sortie des stations de métro et aux points d’arrêt des autobus. Enfin quelque vingt-cinq jeunes gens qui scandaient des slogans contre  » la guerre en Algérie « , sur le boulevard de Sébastopol, ont été conduits au commissariat de police, où ils ont été interrogés. Continuer la lecture de « Le 1er mai a été troublé en province par quelques manifestations d’Algériens »

Coups de feu dans le Hainaut, où s’affrontent là aussi M.N.A. et F.L.N.

Article paru dans le quotidien Le Monde, le 5 septembre 1957

Comme les couches de charbon qu’ils arrachent au sous-sol, on rencontre les musulmans de part et d’autre de la frontière.

C’est dans ce paysage au crayon noir, sous ce ciel que strient de toutes parts, dans un hallucinant graphisme, les câbles des treuils, les lignes à haute tension et les filins d’acier, qu’est venu se déverser le trop-plein de la misère méridionale. Continuer la lecture de « Coups de feu dans le Hainaut, où s’affrontent là aussi M.N.A. et F.L.N. »

Devenirs messalistes (1925-2013). Sociologie historique d’une aristocratie révolutionnaire

Résumé de ma thèse paru dans la revue Présence d’Albert Camus, n°6, 2014, pp. 93-94

Consacrée aux dirigeants messalistes, ma thèse propose une sociologie de l’engagement révolutionnaire et, plus singulièrement, des trajectoires révolutionnaires en « situation coloniale » – en référence aux travaux de Georges Balandier – et des trajectoires coloniales en « situation révolutionnaire » – pour reprendre l’expression de Charles Tilly. Son objectif a été de comprendre comment des Algériens colonisés deviennent révolutionnaires, comment ils font la révolution et comment ils cherchent à lui rester fidèles à l’indépendance de l’Algérie. Continuer la lecture de « Devenirs messalistes (1925-2013). Sociologie historique d’une aristocratie révolutionnaire »

Les reniements ça suffit !

J’invite les lecteurs de ce blog à signer la pétition suivante qui alerte sur la situation des Roms accueillis à la Bourse du travail de Lille : « Les reniements ça suffit ! Les élus, le Gouvernement, doivent agir sans délai ! » à l’initiative de l’UD CGT 59, FSU 59/62 et SOLIDAIRES 59/62 : http://www.solidariteromsfives.org/

Albert Camus : « Je crois à la justice, mais je défendrai ma mère avant la justice »

J’ai choisi de partager dans ce billet deux textes publiés à la suite de l’attribution du Prix Nobel de littérature à Albert Camus. Après un premier billet dans lequel je revenais sur trois documents datés de 1955 à 1958, il m’apparaissait important de revenir sur la célèbre citation par laquelle les commentateurs (souvent hostiles) réduisent la pensée et l’action d’Albert Camus au moment de la révolution algérienne : « Je crois à la justice, mais je défendrai ma mère avant la justice. » Continuer la lecture de « Albert Camus : « Je crois à la justice, mais je défendrai ma mère avant la justice » »

Ensemble, défendons nos retraites !

J’ai signé la pétition initiée par le Collectif Retraite 2013. J’invite les visiteurs de ce blog à relayer l’appel qui suit :

Lors de la Conférence sociale du 20 juin, François Hollande a annoncé que, dans le cadre de la prochaine réforme des retraites, l’allongement de la durée de cotisation sera « la mesure la plus juste » face à « cette chance formidable qu’est l’allongement de l’espérance de la vie ». Cette voie n’est pas acceptable. Les réformes de 1993, 2003, 2007 et 2010 ont déjà réduit les droits à pensions de plus de 30 %, en aggravant les inégalités déjà fortes entre les pensions des femmes et celles des hommes. Elles doivent donc être remises en cause. Continuer la lecture de « Ensemble, défendons nos retraites ! »

Le capital militaire : acquisition, transmission et valorisation. Le cas des indépendantistes algériens

J’ai participé les 10 et 11 juillet 2013 à la section thématique (ST 53) organisée par Amin Allal et Olivier Grojean dans le cadre du 12ème congrès de l’Association française de science politique (AFSP). Ces journées avaient pour thème : « L’option violente. Combattants et insurgés dans les soulèvements populaires« .

J’y ai présenté une communication intitulée « Le capital militaire : acquisition, transmission et valorisation. Le cas des indépendantistes algériens » dont suivent les résumés en français et en anglais. J’ai eu l’honneur d’être discuté par le professeur Gilles Dorronsoro. Continuer la lecture de « Le capital militaire : acquisition, transmission et valorisation. Le cas des indépendantistes algériens »

Mohamed Dahou : Notes pour un appel à l’Orient

A la suite de la publication de mon article intitulé « Les spectres algériens de Guy Debord » sur le site du journal Article 11, j’ai choisi de proposer aux visiteurs de ce blog les « Notes pour un appel à l’Orient » rédigées par Mohamed Dahou en juillet 1954. On pourra y trouver un point de vue rarement mis en valeur dans l’étude des mouvements d’avant-garde ou dans l’histoire de la décolonisation. D’aucuns tenteront sans doute de mettre en perspective les bouleversements en cours dans le monde arabe. Toujours est-il que la radicalité des lettristes demeure encore inégalée dans la critique des oppressions. Continuer la lecture de « Mohamed Dahou : Notes pour un appel à l’Orient »

Non à la suppression de la qualification par le CNU

J’ai signé le 24 juin 2013 la pétition contre la suppression de la qualification par le CNU dont voici le lien  http://www.petitions24.net/cpcnu et le texte :

Les signataires sont scandalisés par le vote au Sénat d’un amendement visant à supprimer la qualification par le CNU aux fonctions de Maître de Conférences et de Professeur des Universités. Outrés par la faiblesse des arguments avancés, que la CP-CNU a déjà réfutés pendant les Assises de l’ESR, et par l’absence de débats, ils tiennent à affirmer leur attachement à cette procédure, unique étape nationale préalable au  concours de recrutement sur des postes de la fonction publique d’Etat, garants des libertés académiques au sein du Service Public de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.

Les signataires appellent les parlementaires de la Commission Mixte Paritaire à supprimer cet amendement.

Les spectres algériens de Guy Debord

Le journal Article 11 a publié le 20 juin 2013 mon article intitulé « Les spectres algériens de Guy Debord ». Voici la présentation de l’éditeur :

Debord à la BNF. Debord sur la couverture des magazines. Debord à la télé. Bref, Debord partout. Peu importe que l’homme eut détesté finir ainsi, en tête de gondole. Peu importent – aussi – les inexactitudes, les silences, les omissions. À l’image de cette impasse sur les liens de l’auteur de La société du spectacle et des situationnistes avec l’Algérie.

Pour lire la suite, cliquez sur le lien suivant : http://www.article11.info/?Les-spectres-algeriens-de-Guy#pagination_page

Émeutes de la jeunesse et « nouvelles » oppositions à référentiel historique

J’annonce la parution de l’ouvrage Au cœur des révoltes arabes. Devenir révolutionnaires, coordonné par Amin Allal et Thomas Pierret. On peut y trouver mon modeste encadré intitulé « Émeutes de la jeunesse et « nouvelles » oppositions à référentiel historique« . Mon texte est adossé à l’article de Layla Baamara : « Quand les protestataires s’autolimitent. Le cas des mobilisations étudiantes de 2011 en Algérie« .

Continuer la lecture de « Émeutes de la jeunesse et « nouvelles » oppositions à référentiel historique »

Algeria: The Revolution to Come?

Ma recension de l’essai de Hocine Belalloufi, La Démocratie en Algérie, Réforme ou révolution ? (2012), mise en ligne le 18 avril 2013 sur Jadaliyya.

En voici le premier paragraphe :

On the shelves of bookstores in Algiers, a book appeared a few months ago whose cover immediately stood out.  Under the image of a large classic-looking compass, in large and bold letters, is the question that Hocine Belalloufi tries to answer in roughly five hundred pages: Democracy in Algeria, Reform or Revolution? Since 2008, this former editor-in-chief of Alger Républicain and regular contributor to La Nation has issued a « plea for a new Arab revolution. » He undoubtedly draws on the political openings using the Tunisian revolution as a model. His new work asks us to « think about the Algerian crisis » fifty years after the liberation from colonialism and the imposition of an authoritarian regime.